livre

Revue n°6 – D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

popcornandgibberish-wordpress-blog-blogging-lecture-roman-delphine-de-vigan-dapres-une-histoire-vraie-france-prix-renaudot-2015--JC-lattes-rentree-litteraire-amitie-toxique

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien en ce lundi matin ! Personnellement, j’ai hâte que cette semaine se termine (oui, elle vient de commencer, je sais..) pour partir en vacances pendant les deux prochaines semaines. Ne vous inquiétez pas, je serai toujours présente par ici pour vous parler de mes lectures, films, séries et autres blablateries. Bref, aujourd’hui je vous parle d’un livre que j’avais reçu grâce à un concours (pour voir l’article de présentation, cliquez ici) sur Twitter, le fameux prix Renaudot 2015 : D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

PRESENTATION :

D’après une histoire vraie est le huitième roman de Delphine de Vigan. Il est paru fin Août 2015 pendant la rentrée littéraire chez l’éditeur JC Lattès. Ce roman a reçu deux prix : Le prix Renaudot 2015 et le prix Goncourt des lycéens. Ses romans les plus connus sont No et moi, paru en 2008 chez l’éditeur JC Lattès et qui a été une adaptation cinématographique en 2010 réalisée par Zabou Breitman ainsi que Rien n’oppose à la nuit, sorti chez le même éditeur. Les livres de Delphine de Vigan sont traduits dans le monde entier.

RESUME :

Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.

MON AVIS :

Je n’avais jamais lu un roman de Delphine de Vigan et j’avoue que si je n’avais pas reçu ce livre, je ne pense pas que je me serai attardée dessus (surtout avec une PAL de malade et une wish-list longue comme le bras). Malgré tout, je suis bien contente de l’avoir reçu car c’était une bonne surprise. La plume de Delphine de Vigan est très agréable à suivre. L’histoire est d’emblée donnée : Delphine a rencontré une femme du nom de L. et pendant deux ans, elles vont entretenir une amitié toxique. Evidemment, au moment où Delphine écrit le récit, elle a prit le recul nécessaire pour comprendre comment cette relation a pu en venir à un stade aussi malsain, ce qui amène des parenthèses où elle apporte des explications. Elle aborde d’autre sujets comme la panne de l’écriture, le rapport entre l’apport fictionnel et l’apport biographique dans un roman, de l’attente du lecteur par rapport à un roman. Se mêlent à ça des sujets plus « basiques » comme la solitude après que les enfants soient partis, l’amitié, l’amour. J’ai trouvé le livre très intéressant et une fois que j’avais la tête dedans, il m’a été impossible de m’en détacher. Je voulais comprendre L, savoir pourquoi. Et la fin est arrivée et je ne m’y attendais pas. C’est digne d’un thriller. Je ne dirai rien de plus car comme d’habitude je ne souhaite pas vous spoiler mais c’est une fin très inattendue. Bref, pour conclure, c’est une très bonne surprise et je suis contente de l’avoir dans ma bibliothèque. Ce n’est pas un coup de cœur non plus mais je pense qu’il vaut la peine d’être lu. 

J’espère que cet article vous a plu. L’avez-vous lu ? Il vous a plu ? Racontez-moi absolument tout en commentaire ! A très vite pour un nouvel article, en attendant je vous fais plein de bisous !

Publicités

3 thoughts on “Revue n°6 – D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s