Lecture Commune

Lecture Commune – Re-vive l’empereur de Romain Puértolas

popcornandgibberish-wordpress-blogging-blog-romain-puertolas-revive-lempereur-dilettante-roman-2015-litterature-france-comique-avis-critique-revue

Hello, hello les amis !

On se retrouve aujourd’hui pour une lecture commune avec ma copinaute Mademoiselle Maeve et je suis ravie de faire cet article en commun avec elle. Je l’aide à faire descendre sa trop longue PAL (c’est elle qui le dit, pas moi) et ça m’a donné l’occasion de découvrir un roman d’un auteur que j’avais envie de lire. Match parfait non ! Allez, c’est parti pour découvrir cet OVNI français. 

PRESENTATION :

Re-vive l’empereur est le troisième roman de Romain Puértolas, auteur français. Il est sorti en Septembre 2015 et est paru chez Le Dilettante. Romain Puértolas s’est fait connaître avec son premier roman intitulé L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa qui a été un succès. 

RESUME :

Le voilà ! Il est là, à nouveau, de retour ! Mais qui ? Mais lui, l’Empereur, l’empereurissime Napoléon, premier du nom, le seul, l’unique. Après nous avoir conté les déambulantes et transnationales aventures d’un fakir emboîté dans une armoire Ikea et d’une factrice toutes ailes dehors ravagée par le don de soi et l’envie maternante, Romain Puértolas taille plus large et fond sur l’Aigle lui-même, le diable corse, l’as de coeur des batailles. Certes, il affiche moins beau qu’à la grande époque : on les repêche, lui et son cheval Le Vizir, flottant au large de l’Islande. Bien complet de son bicorne et de sa redingote, mais défaillant du pénis, ses valseuses impériales lui ayant été prélevées par un fan indélicat à l’heure de son trépas. Pris en charge par le chirurgien Bartoli, un cacique de la CGT (Confrérie des grognards tristes), après une légère remise en selle chronologique dans un monde où les femmes portent le pantalon et où Daesh mène une danse fatale, l’Empereur retrouve son élan et ses réflexes : à nous deux la société civile. Langue prise avec les puissances élyséennes interloquées, son sac à dos bourré de Coca Light, Napoléon arpente Paris, ayant rallié des danseuses de cancan, installe ses quartiers dans un hôtel Formule 1 et finance sa nouvelle campagne de France en cédant son précieux bitos sur eBay. Fort d’une Ferrari et d’un jet, il décide d’enquêter sur une éventuelle descendance. Déception apparente : un simplet et une fille des rues. D’autant que son come-back tourne à l’aigre : on le prend pour l’un de ceux qui se prennent pour lui. D’où internement à l’asile de Sainte-Verge dont il s’extraie pour reprendre la lutte contre le péril islamiste, ayant découvert que l’imam de Paris est son plus authentique descendant. Tout s’achève par une pyrotechnie de cocasseries apocalyptiques.

MON AVIS :

C’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce roman. Je l’ai lu après Red Queen et j’avais besoin d’un roman qui décontracte les zygomatiques, chose que Romain Puértolas a réussi à merveille. Ce roman est dans la même lignée que le livre Il est de retour de Timur Vermes dans le sens où on ressuscite un Grand Nom de l’Histoire et il vient sauver notre société. J’avais trouvé l’humour grinçant chez Vermes, ici, nous avons un humour plutôt bon enfant. Il y a des passages supers bien écrits, très bien pensé sur notre société, sur Daesh et il n’y a pas de jugement style « Ils sont les méchants, nous les gentils et donc on a plus raison qu’eux. », non, Romain Puértolas nous apprend les faces cachés du terrorisme, on passe au-dessus de ce qu’il se dit à la télévision et les fameux journalistes pour apprendre une autre vérité. Pas très belle à voir parfois mais ça c’est un autre sujet. On sent là aussi comme avec Vermes que Puértolas a fait des recherches que ce soit sur Napoléon ou le terrorisme de Daesh. Venons au personnage de Napoléon que j’ai trouvé très réactif malgré deux siècles sous l’eau et qui vit des situations plus cocasses les unes que les autres. C’est un homme très intelligent ce que R.Puértolas ne rechignera pas à nous répéter plusieurs fois et qui souhaite combattre le terrorisme. Je l’ai trouvé attachant, débrouillard et surtout humain. J’ai passé un excellent moment en sa compagnie même si l’avancée vers l’intrigue finale est un peu expéditive (enfin c’est le sentiment que j’en ai eu) et j’ai hâte de découvrir ses deux premiers romans qui sont dans ma PAL numérique depuis quelques mois.

AVIS DE MAEVE :

Quand Stelda m’a prêté ce roman, j’étais super enthousiaste. Je l’ai embarqué dans ma valise à Noël, bien décidée à le lire. Pas de bol, j’avais aussi embarqué Il est de retour de Timur Vermes. Et après avoir lu l’histoire du retour à la vie d’Hitler, je n’avais plus vraiment envie d’enchaîner avec le roman de Romain Puértolas…

Il m’a fallu quelques lectures, après le Vermes, pour m’embarquer dans une nouvelle aventure dans laquelle un personnage historique revient à la vie au XXIe siècle. Je suis bien contente d’avoir attendu, je pense que je l’aurais moins aimé si je l’avais lu à Noël.

Le point de départ des deux romans est quasiment identique : dans le premier Hitler se réveille dans une décharge, dans l’autre des pêcheurs retrouvent une caisse dans laquelle se trouve un Napoléon congelé. Chacun se réveillant (ou se décongelant) donc à notre époque. Mais c’est là que j’arrêterai de comparer, car si je n’ai pas vraiment aimé Il est de retour, je dois dire que Re-vive l’Empereur est plutôt sympa.

Napoléon s’adapte assez vite à notre siècle et au lieu de profiter de cette renaissance pour se reposer en Corse, il décide de livrer bataille à Daesh. Avec une petite Grande Armée des plus hétéroclites. Il n’a plus tout à fait les mêmes moyens qu’à l’époque, mais qu’importe !

Ce roman est drôle et plutôt bien foutu. Je n’ai pas hurlé de rire à chaque page non plus, mais certains passages – nombreux ! – sont bien pensés. Je n’avais pas encore eu l’occasion de lire cet auteur, et c’est une chouette découverte. Romain Puértolas a écrit d’autres romans aux titres accrocheurs (Oui, bon, je n’ai pas encore soigné mon addiction aux titres à rallonge…): L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea ou encore La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. A garder dans un coin de ma tête…

Voilà les amis, notre revue est terminée et j’espère qu’elle vous aura plu ! L’avez-vous lu ? Comptez-vous le lire ? Dites-moi tout en commentaire. Plein de bisous.

Publicités

13 thoughts on “Lecture Commune – Re-vive l’empereur de Romain Puértolas”

    1. C’est vrai que c’est pas mal ce genre d’histoire :). Je pense qu’il est intéressant de le lire surtout que ça a aussi pour vocation de donner son opinion sur la société actuelle :). Un peu comme le faisait Voltaire avec ses écrits sur les contrées exotiques et qui ne servaient seulement qu’à critiquer la France :).
      Bises
      Johanna

      J'aime

    1. Je ne peux que te le conseiller. J’avais lu sur un blog que son premier roman Le fakir qui était resté coincé.. était vraiment à lire quand on avait envie un peu de lecture WTF. Ici, c’est pareil. C’est drôle, ça se veut léger mais il y a quand même une certaine pensée derrière 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s