livre

Revue n°14 – La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

la-petite-boulangerie-du-bout-du-monde-jenny-colgan-wordpress-popcornandgibberish

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien en ce mercredi et que vous avez soif de lecture, car aujourd’hui, je vous embarque pour un road-trip littéraire sur une île en compagnie d’un macareux et de quelques miches de pain qui sort du four. Un délice !

PRESENTATION :

Jenny Colgan est une romancière britannique, auteure de comédies romantiques. La petite boulangerie du bout du monde est le premier roman de cette auteure a avoir été traduit en France. Ce dernier est sorti en Janvier 2015 aux Editions Prisma et en Janvier 2016 chez Pocket Editions. Sur le site de la Fnac, il est dit qu’il sortira en Mars, deux autres romans de cette auteure, nous n’avons donc pas fini d’entendre parler de cette romancière !

RESUME :

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Elle s’installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d’une boutique laissée à l’abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d’échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l’esprit d’entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu’un simple « break » devient l’entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.

MON AVIS :

Tout d’abord, je tiens à remercier My Pretty Books pour cette découverte, car j’avais vu sa revue sur son blog et ça m’avait donné envie de le lire. Ensuite, vous ne trouvez pas cette couverture trop mignonne ? J’ai fondu quand j’ai vu, au mois de Décembre, la couverture sur le site de Pocket Editions. Bon, parlons du roman maintenant puisque c’est ce que vous attendez tous. Nous avons affaire ici à une bon roman fleuve aux allures de chick-lit. Polly, notre personnage principale, vit plein de catastrophes dans sa vie quand nous commençons l’aventure. Un petit-ami (il est écrit un mari dans le résumé mais ils ne le sont pas.. Ils sont ensemble depuis très longtemps, c’est tout.) avec qui, elle a fondé une entreprise de graphisme qui s’effondre et du coup une situation de couple qui part à vau-l’eau. Elle décide donc de déménager loin, plus précisément sur l’île Mount Polbearne, dans un appartement vétuste mais qui a son charme. Sa meilleure amie, Kerenza, n’en croit pas ses yeux et ses oreilles quand elle apprend que sa meilleure amie la -très- citadine Polly s’en aille là-bas et lui donne une semaine pour revenir. Là-bas, Polly en profite pour se remettre en question et revenir à sa passion : fabriquer du pain. Petit à petit, l’odeur de ses gourmandises font venir les habitants du village et une solide amitié va se créer entre tous. J’ai été transporté pendant plusieurs jours sur cette île au point d’en rêver la nuit (ça me rappelle quand j’ai lu La bibliothèque des cœurs cabossés). Les personnages sont attachants et l’histoire bien écrite. Ce n’est pas sirupeux, bien au contraire, même si l’histoire est quand même assez classique. Je vous le conseille si vous êtes amateur du genre ou si vous voulez un livre qui vous fasse voyager tout en gourmandise. Le petit plus du roman est qu’à la fin, nous avons les recettes que Polly utilise pour ses fabrications et l’auteur nous dit que nous pouvons les utiliser à notre tour sans soucis. C’est ce dont je vais m’atteler à faire très bientôt ! 

note - 4 popcorn

L’avez-vous lu ? Avez-vous envie de le lire ? Je veux tout savoir en commentaire et je vous répondrai très vite. En attendant, je vous fais plein de bisous et vous remercie encore d’être là à nous supporter le blog et moi. 

Publicités

28 réflexions au sujet de “Revue n°14 – La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan”

  1. Cela m’a tout l’air d’être un Feel Good Book qui donne la patate. Après, les romans fleuves, j’ai toujours un peu peur de les entamer, à cause des longueurs… On passe de bons moments avec, mais parfois l’histoire s’essouffle un peu. Tu vois ce que je veux dire ? Je pense notamment au Goût des Pépins de Pomme par exemple. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Contente qu’il t’ait plu ! Je l’ai beaucoup aimé aussi et j’ai trouvé que, même si l’histoire reste assez classique, elle réserve quelques surprises que l’on trouve rarement dans ce genre ! (et la couv est superbe)
    Tiens, c’est vrai que je voulais tester les recettes, il va falloir que je m’y mette 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Pas d’achats pour moi en février, et probablement pas en mars non plus – trop de livres à lire 😛 Mais ça tombera pile poil pour être un livre à lire dans l’herbe dans les premières chaleurs 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s