cinéma

Valentine’s Movies Challenge – Love Actually de Richard Curtis

love actually

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien en ce mardi. Pour ma part, je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour démarrer le Valentine’s Movies Challenge qui durera jusqu’à lundi prochain ! Autant vous dire, que nous aurons une semaine axé sur les films car mes autres revues en dehors de ce marathon concerneront deux autres films (dis donc !). Bref, le film qui devait être vu hier soir n’est autre que le -très- célèbre Love Actually et j’espère qu’il vous aura plu ou plu à nouveau pour ceux qui le connaissent déjà. Marion et moi avons très hâte de lire vos avis alors lâchez-vous en commentaire !! 

PRESENTATION :

Love Actually est une comédie romantique britannique, écrite et réalisée par Richard Curtis. Richard Curtis que nous retrouverons dans la semaine pour son film About Time (Il était temps) mais que nous connaissons pour être le scénariste de Quatre mariages et un enterrement, Le journal de Bridget Jones ou encore Coup de foudre à Notting Hill. Pour revenir à Love Actually, il a été présenté au Festival de Toronto en Septembre 2003 avant de connaître un succès critique et commercial à sa sortie en Novembre 2003. 

SYNOPSIS :

Le destin de plusieurs personnes : une rock-star has-been sur le retour et son manager ; un couple récemment marié et leur ami amoureux de la mariée ; un écrivain qui vient d’être trompé par sa petite amie et qui fait la rencontre de son employée de maison portugaise ; un autre couple et la secrétaire du mari ; le Premier ministre et sa jeune collaboratrice ; un enfant, amoureux d’une jeune fille de son école et son beau-père, veuf, qui lui donne des conseils ; une employée tiraillée entre son frère autiste et l’amour qu’elle ressent pour un collègue ; un jeune à la conquête de l’Amérique pour trouver des filles et des comédiens sur fond de Noël : c’est une histoire d’amour, de sentiments et d’humour.

MON AVIS :

Je ne me souvenais plus si j’avais vu ce film ou non (Et là ma mère débarque et dit « Mais Johanna ! Tu étais où adolescente ? C’est sûr que je te l’ai montré !! ») donc j’avais vraiment hâte de lancer ce film pour le Valentine’s Movies Challenge soit pour me rafraîchir la mémoire soit pour faire une découverte. Dimanche soir (hé oui, il faut bien préparer l’article après !) j’étais calée dans mon lit, Chéri sur sa PS4 dans un monde lointain, du chocolat et je lançais Love Actually. Ai-je aimé ? Assurément !

Nous suivons le destin de 19 personnes quelques semaines avant Noël. J’ai chanté « Love is all around », j’ai ri devant la danse de Hugh Grant (que vous pouvez-voir un peu dans la bande-annonce juste au-dessus) ou encore été très touchée du couple Juliet-Peter-Mark. Comme le dit Marion dans son avis, plus bas, tout n’est pas rose car tous les destins ne peuvent aboutir à une romance parfaite. Ce que j’ai aimé aussi est que nous sommes dans l’amour sous toutes ses formes : amoureuse, amicale, fraternel alors certes les destins n’évoluent pas dans la romance mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’amour du tout ; je pense surtout au couple Sarah-Karl qui m’a touché et peiné car cela n’aboutit pas entre eux par choix. J’avoue avoir un peu moins aimé le couple Karen-Mia-Harry car Harry a préféré l’adultère plutôt que son couple et j’ai trouvé ça dommage. 

Je pense que c’est un film carrément doudou qui pourrait me suivre partout maintenant que je l’ai visionné. Oui parce que malgré le visionnage, je ne suis pas certaine que je l’ai déjà vu même si à certains moments, je me suis dit « Hé mais je connais ça ! ». Je pense même que je vais m’écouter la BO en boucle tellement j’adore les chansons et j’avoue que j’ai « Christmas is all around » en tête depuis la fin du film. Si vous aimez les films romantiques, sans prises de têtes et qui font passer un excellent moment : FONCEZ ! 

L’AVIS DE MARION :

Love Actually ? Un incontournable de la comédie romantique, indéniablement. Surtout en cette période hivernale post-fêtes de fin d’année. Un bon thé – ou un chocolat chaud, à votre convenance – des chocolats, un bon plaid et le tour est joué.

Ce film est un cocktail de sourires, de larmes et de bonheur. Outre le capitalisme, le luxe et le confort il y a autre chose. De l’amour, et pas qu’un peu ! Les personnages ont beau vivre sans souci matériel apparent, ils n’en sont pas moins humains et attachants. On est servi par un casting quatre étoiles. De Liam Neeson à Keira Knightley, Hugh Grant, Emma Thompson, Rowan Atkinson, Emma Thompson, Claudia Schiffer, Colin Firth, Bill Nighty et l’incroyable Alan Rickman (une énorme pensée pour lui), on en prend plein les yeux ! Tous les personnages sont liés, d’une manière ou d’une autre, et sont tous uniques en leur genre. Entre le mari trompé (Colin Firth), le rockeur has-been et cocasse (Bill Nighty), le veuf attachant (Liam Neeson) ou la mariée pimpante (Keira Knightley), tous nous touchent et nous entraînent dans leur quotidien.

Ce film chorale est un régal. Coloré, drôle et prenant, il nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Dans l’imaginaire collectif, les fêtes de Noël sont souvent synonymes de famille, de retrouvailles, d’amour et de bonheur. Love Actually s’y tient, mais présente aussi les aléas de la vie, le chagrin, le manque et les failles de certains protagonistes. Le patron pince-sans-rire qu’incarne Alan Rickman a une délicieuse touche de Severus Rogue (Harry Potter), et lorsque sa secrétaire (Heike Makatsch) lui fait les yeux doux, situations désopilantes en perspective ! Il en est de même pour le Premier Ministre, charmeur, maladroit et décidément amusant ; Hugh Grant lui donne toute son épaisseur avec justesse et son histoire d’amour nous fait rêver. Impossible de citer tous les destins croisés de ces êtres ordinaires, mais il est clair que tous sont inoubliables, mémorables et mythiques. Comme le petit Sam (Thomas Brodie-Sangster) qui traverse l’aéroport pour retrouver son amoureuse et Jamie (Colin Firth) qui prend avion, taxi et ses pieds pour aller demander Aurélia (Lúcia Moniz) en mariage.

Tout s’enchaîne, s’entremêle et nous prend aux tripes. Tout n’est pas toujours rose, malheureusement. Sarah (Laura Linney) par exemple, passe à côté d’une histoire d’amour avec le séduisant chef designer de la boîte pour s’occuper de son frère malade, préférant conserver leur amour fraternel. Quant au pauvre Mark (Andrew Lincoln), il n’atteint pas la femme de ses rêves (Keira Knightley) qui est l’épouse de son meilleur ami (Chiwetel Ejiofor).

On rit, on pleure et on soupire de bonheur avec Love Actually. On ne s’en lasse pas, on en redemande encore. Même le morceau « Love is all around », interprété par Bill Nighty nous reste en tête, tintinnabulant dans nos esprits comme les cloches de Noël. Le film est magique, romantique et délicieux à souhait !

Retenons les propos de Hugh Grant, au début et à la fin du film :

« Toutes les fois que je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde je pense à la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres. De l’avis général, nous vivons dans un monde de haine et de cupidité. Je ne suis pas d’accord. J’ai plutôt le sentiment que l’amour est présent partout. Il n’y a pas toujours de quoi en écrire un roman, mais il est bien là : père et fils, mères et filles, mari et femme, copains, copines, vieux amis. Quand les deux avions ont frappé les tours jumelles, à ma connaissance aucun des appels téléphoniques de ces gens qui allaient mourir ne contenaient de messages de haine ou de vengeance : c’était tous des messages d’amour. Si vous cherchez bien, j’ai la désagréable impression que vous constaterez qu’en définitive, nous sommes cernés par l’amour. »

Alors vous l’avez vu ? Vous l’avez aimé ? On attend maintenant vos réactions en commentaires et nous serons ravie de vous répondre !! Plein de bisous.

On se retrouve demain pour discuter du film Le Journal de Bridget Jones. Vous pouvez nous donner vos avis aussi sur Twitter avec le #ValentinesMoviesChallenge et nos comptes @Joh83 et @MarionFilloque

Publicités

13 thoughts on “Valentine’s Movies Challenge – Love Actually de Richard Curtis”

  1. Et bien j’étais persuadée de l’avoir vu, mais en lisant ton billet je me dis qu’en fait je dois confondre. Du coup tant mieux, cela me fait une idée de film sympa à visionner toute seule avec un plaid et un thé. Oui car je doute que mon homme veuille se joindre à moi pour ce genre de film. Mais ce n’est pas bien grave !! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pour ma part Love Actually, c’est à regarder sous la couette après une journée bien remplie avec des fraises tagada sur les draps. On passe par toutes les émotions avec ce film. Je n’ai pas eu de couples préférés, car je me fie à ces acteurs que j’adore. Je n’ai pas été insensible à Mark et à la révélation de ses sentiments avec des panneaux au pas de la porte de Keira. Et aussi à la situation de Alan Rickman lorsque sa femme découvre le bijoux et qu’elle sait qui ne lui été pas destiné. Avant de voir ce film, je pensais que j’aillais avoir du mal avec ces histoires qui s’entremêlent. Mais pas du tout. ce film est prenant du début à la fin. Surprenant, avec des histoires différentes mêlant amour, amitiés, tromperie … Merci pour vos avis les filles ! Moi je me suis régalée !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s