Événement Culturel, Non classé

Exposition Yod de Carole Benzaken – 27 Janvier au 22 Mai 2016

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien, que votre week-end s’est bien passé, que vous vous êtes bien gavés de chocolat. Le week-end dernier, dimanche, j’ai profité du temps gris pour me faufiler au Carré Sainte-Anne (Montpellier) pour voir l’exposition Yod de Carole Benzaken. Je vous embarque donc dans ma petite aventure.

Quand je suis arrivée au Carré Saint-Anne, je vous avoue que j’ai été déçue de constater que dans cette grande église, il y avait peu d’oeuvre. Seulement 4 et heureusement que le médiateur (qu’il est génial !) a été là pour nous expliquer l’intention de l’artiste car en faisant un tour, toute seule, j’étais passée complètement à côté. 

PRESENTATION DE CAROLE BENZAKEN :

Carole Benzaken est une artiste française. Née en 1964 à Grenoble (France), elle sort diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1990. Environ une dizaine d’année après, elle a sa propre exposition publique au Musée d’art contemporain de New-York (MOMA). Peu d’artistes peuvent se vanter de cette jolie ascension. Fin des années 2000, elle ressent le besoin d’étudier la religion hébraïque dans sa langue d’origine donc en hébreu, qu’elle va apprendre. Cette volonté est dû à ses origines juives qu’elle ne connaît pas car ses parents ne lui ont pas inculqués la religion. En 2012, une exposition en Pologne va chambouler son parcours d’artiste.Le centre d’art où elle expose à Bielsko-Biala est né sur les cendres d’une synagogue incendiée par les nazis en 1939. De ce chamboulement va naître plusieurs voyages en Pologne pour filmer, regarder, visiter Auschwitz-Birkenau. Aujourd’hui, avec l’exposition Yod, nous avons le découlement de tout ce travail.

L’EXPOSITION YOD :

*Les crédits photos appartiennent à Popcorn & Gibberish.

Quand nous entrons dans l’église Sainte-Anne, nous avons un texte sur 3 panneaux (les trois premières photos) qui reprend le chapitre 37 d’Ézéchiel, verset 28. Ce chapitre raconte qu’Ezekiel et Dieu sont dans une vallée remplie d’ossements et Dieu demande à Ezekiel si il est possible que ces ossements secs revivent. Ézéchiel répond que seul Dieu peut le savoir alors Dieu demande à Ézéchiel de prophétiser sur les os et de les ramener à la vie. Voici donc le point de départ et le propos de toute l’exposition : Au départ, nous sommes des os morts et peu à peu nous allons apprendre à vivre.

Concernant la technique abordée pour toutes les œuvres qui nous sont présentées : Carole Benzaken, suite à ses voyages en Pologne, a fait une longue fresque sur du papier calque où elle a représenté les arbres, les barbelés, le froid d’hiver. Cette longue fresque a été reprise pour être découpés en plusieurs œuvres ici. 

Après avoir lu ces panneaux, nous entrons dans un Yod (la structure, photo 4 à gauche et la 5ème, photo à droite). Le yod est la plus petite lettre de l’alphabet hébraïque mais c’est avec elle que se construit tout l’alphabet. C’est avec le tout petit que l’on fait le plus grand. Sa forme ressemble à une petite graine, et nous retrouvons la même pensée : une graine, c’est petit mais cela contient la vie.

Dans le yod au dimension de 10m sur 15m, nous avons une oeuvre intitulé « saviv saviv » soit « autour autour » (photos avec les cubes n°6 et n°7). Cette oeuvre est particulière car elle a une fonction méditative. Si l’on passe en marchant à travers le yod, on ne comprend rien, on passe complètement à côté de l’intention de l’artiste. Le médiateur nous a fait nous asseoir dans ce yod et nous avons pris le temps de respirer en fonction de la luminosité des cubes. En regardant bien, les cubes oscillent entre lumière et obscurité, toutes à des vitesses différentes. Certes vont très lentement, d’autres plus rapidement. C’est le passage de la mort à la vie. Si vous voulez, par rapport au chapitre d’Ézéchiel, nous commençons à ressentir l’effet de la prophétie.

En sortant du yod, nous le regardons (photo n°7) et nous sommes frappés par le contraste entre la lumière et l’obscurité. Jusqu’à présent, nous étions dans l’ombre mais ce changement de lumière symbolise ce retour à la vie. L’oeuvre qui nous est présenté maintenant est intitulé « Magnolia ». Nous voyons des fleurs sur des branchages nus. Là encore, on symbolise la vie même si la mort a eu lieu peu de temps auparavant.

Pour les photos 8 et 9, nous avons une chanson de Billie Holiday qui est un réquisitoire sur le racisme que subissent les afro-américains aux Etats-Unis. Carole Benzaken a voulu élargir son champ de recherche en s’éloignant du peuple juif pour se tourner vers le peuple africain car ils sont victimes eux aussi de violence au nom d’une religion, d’une idéologie. Ce qui nous amène à sa conclusion qui fait écho, à mon sens, des tragédies terribles qui arrivent encore aujourd’hui : Certes, il y a eu des événements terribles pour éradiquer des peuples entiers mais ils ont toujours échoués. Oui, la solution finale a fait des millions de morts mais le peuple juif existe encore. Oui, le KKK a tué des milliers d’afros-américains mais ils n’ont pas éradiquer ce peuple. La vie a toujours été plus forte car des gens se sont souvenus des idéaux de leur pays et ont combattus pour sauver ces gens.

Au final, c’était une exposition très forte et riche que nous propose Carole Benzaken et le Carré Sainte-Anne. Une exposition qui m’a chamboulé et qui m’a donné de l’espoir dans la vie. Je ne peux que conseiller les montpelliérains qui me lisent à aller voir cette exposition car, bien évidemment, ma revue a des manques et le médiateur vous contera cette exposition beaucoup mieux que moi. Filez, filez, c’est jusqu’au 22 Mai. 

Publicités

2 thoughts on “Exposition Yod de Carole Benzaken – 27 Janvier au 22 Mai 2016”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s