Tag

Tag n°10 – Qui a peur du grand méchant livre

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien en ce dimanche. Aujourd’hui, on se retrouve avec un tag intitulé Qui a peur du grand méchant livre. J’adore ce titre. J’ai été nominé par Stéphanie de Sorbet Kiwi et je vais donc répondre à ce tag maintenant.

Le principe du tag n’est pas compliqué : Il faut citer 5 pavés qui nous font peur et citer 5 petits livres qui nous ont énormément plu. 

Comme Stéphanie, j’avoue que les pavés me font peur mais certains plus que d’autres. C’est bizarre, mais pour vous donner un exemple : Jane Eyre dont ma version qui fait 539 pages, je n’arrivais pas à en voir le bout alors que j’ai beaucoup aimé l’histoire mais en équivalent, La petite boulangerie du bout du monde qui fait, toujours dans ma version, 512 pages s’est lu d’une traite. Les pavés que je vais vous présenter me font donc peur, j’avoue avoir une certaine appréhension alors que j’ai envie de les lire. Oui, je suis contradictoire. 

LES PAVÉS :

 

  • Outlander – T1  Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon – 600 pages.

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.
Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

  • La valse lente des tortues – Katherine Pancol – 768 pages.

Ce livre est une bourrasque de vie… Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser… Deux bras qui enlacent ou qui tuent… Un homme inquiétant, mais si charmant… Une femme qui tremble et espère ardemment… Un homme qui ment si savamment… Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour… Des adolescents plus avertis que les grands… Un homme qui joue les revenants… Un père, là-haut dans les étoiles… qui murmure à l’oreille de sa fille… Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage… Des personnages qui avancent obstinément… comme des petites tortues entêtées… qui apprendraient à danser lentement, lentement… dans un monde trop rapide, trop violent…

  • Dans l’ombre des Tudors – T1 Le Conseiller – Hilary Mantel – 809 pages.

Angleterre, 1520. Règne des Tudors. Le roi Henri VIII n’a pas de fils pour lui succéder. Situation préoccupante qui pourrait entrainer le pays sur le chemin de la guerre civile. Aussi décide-t-il de divorcer de Catherine d’Aragon, avec qui il est marié depuis plus de 20 ans pour épouser Anne Boleyn, dont il est tombé amoureux. Son conseiller, le cardinal Wolsey échouant à obtenir l’accord du pape, un jeune homme plein de fougue et de ressources va peu à peu entrer dans les bonnes grâces du roi et l’aider à vaincre l’opposition. Son nom : Thomas Cromwell. Ambitieux, idéaliste et opportuniste à la fois, fin politicien et manipulateur né, celui-ci est au début d’une carrière qui va modifier profondément et durablement le visage du royaume.

  • City on fire – Garth Risk Hallberg – 992 pages.

31 décembre 1976. New York se prépare pour le réveillon. Chez les Hamilton-Sweeney, Felicia accueille financiers et mondains tandis qu’à l’autre bout de la ville, dans le Lower East Side, Charlie, venu de Long Island, attend Sam pour assister à un concert punk. Mais Sam a un autre rendez-vous auquel elle tient plus que tout. Elle retrouvera Charlie dans quelques heures à la station de métro de la 72e Rue. À quelques encablures de là, dans Hell’s Kitchen, Mercer Goodman tourne et retourne un délicat carton d’invitation. Et s’il se rendait à la réception des Hamilton-Sweeney pour retrouver Regan, cette sœur que William, en rupture avec sa famille, lui a toujours cachée ? Pourquoi ne pas saisir l’occasion d’en apprendre plus sur William, son amant, l’ancien leader du groupe punk Ex Post Facto ? Bientôt, des coups de feu retentissent dans Central Park. Une ombre s’écroule dans la neige…
Qu’est-ce qui peut bien unir ces êtres – qui n’auraient jamais dû être amenés à se rencontrer – à un meurtre commis au cœur de Central Park ? Au sein de ce roman choral, leurs histoires s’entremêlent et nous entraînent dans les recoins les plus infimes de la ville.

  • 22/11/63 – Stephen King – 1056 pages.

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que… Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake. Avec une extraordinaire énergie créatrice, Stephen King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des  » happy days  » et du rock’n’roll.

LES « PETITS » LIVRES QUI M’ONT BIEN PLU :

Pour les livres qui m’ont bien plu, les chroniques sont toutes disponibles sur le blog.

 

  • Juste avant le bonheur – Agnès Ledig – 336 pages.

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

  • Et je danse aussi – Anne-Laure Bondoux & Jean-Claude Mourvelat – 312 pages.

Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une  » lectrice comme les autres « . Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir – et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun…

  • Audrey Retrouvée – Sophie Kinsella – 304 pages.

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ça, c’était avant. Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra. Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde… 

  • Hanna – Laurence Peyrin – 288 pages.

Suffirait-il de partir pour tout oublier ? En tout cas, c’est ce qu’a voulu croire Hanna. Pour effacer le souvenir de son amant, la jeune femme a quitté l’Irlande et a ouvert à New York une librairie, Pemberley, un endroit chaleureux où l’on vient piocher un bon livre et rester des heures à grignoter les meilleures pâtisseries de Manhattan.
Au milieu de cette nouvelle vie il y a la petite Eleanor, 6 mois, qui, bien malgré elle, complique tout… et rend l’oubli impossible. Hanna l’ignore encore, mais elle n’est pas la seule à avoir enfoui un secret trop grand pour elle. Bientôt, elle va découvrir que ses proches ont tous quelque chose à lui cacher : son mari, sa sœur, et même la mystérieuse Zelda Zonk depuis l’au-delà !
Que se passera-t-il pour Hanna lorsqu’un tout petit événement, presque anodin, fera éclater la vérité ?

  • Partition Amoureuse – Tatiana de Rosnay – 224 pages.

«Quatre hommes, quatre notes. Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l’alphabet. Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do. Pierre est un long ré tourmenté. Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu’il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ?»

Margaux, célèbre chef d’orchestre, décide, à l’approche de ses 40 ans, d’inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C’est l’occasion d’un bilan, le moment d’assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents. Avec lucidité, Margaux dresse l’inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.

MES NOMINÉS :

Publicités

33 thoughts on “Tag n°10 – Qui a peur du grand méchant livre”

  1. J’ai moi aussi Dans l’ombre des Tudors dans ma PAL, et il y prend la poussière ^^ Katherine Pancol également, mais ça tu le sais déjà 🙂 et puis Juste avant le bonheur est prévu encore cette année ! 🙂
    Merci d’avoir joué le jeu en tous cas !

    Aimé par 1 personne

  2. ça en fait des gros pavé 😀
    J’en ai quelques uns aussi dans ma PAL (que j’hésite toujours à commencer alors que je sais qu’ils sont bien) 😦

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je te comprends pour les gros pavés ! Disons que le plus dur est de les commencer 😉 Perso, j’ai déjà lu le tome 1 de Outlander. Et si cela peut te motiver, le livre est 100 fois mieux que la série TV ! lol
    Dans ta liste des petits livres, tu m’as donnée envie de lire « Audrey retrouvée » ! 🙂
    Bises et bon dimanche à toi !

    Aimé par 1 personne

  4. J’avais été nominée aussi, je me réjouis d’y répondre 🙂 J’ai peur d’Outlander aussi ! Et puis je vois comme Laura l’a dévoré alors je me dis qu’il ne doit pas être insurmontable x) Katherine Pancol j’ai jamais accroché par contre :/
    Tes petits livres me font tous envie !

    Aimé par 1 personne

      1. Je ne sais pas si tu as déjà lu d’autres Pancol ? Moi j’adore personnellement, mais du coup, cette saga n’est pas ce que j’ai préféré. C’était plutôt ses petits formats.

        Chouette tag, je dois trouver le temps d’y répondre aussi ! Et le temps de publier, accessoirement.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s