Événement Culturel

La 2ème édition de la Fête du Livre d’Hyères – 23-24 Avril 2016

Crédit imageSite de la ville de Hyères les Palmiers

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien et que votre week-end s’est bien passé. Je suis ravie de vous retrouver après ma petite absence du week-end. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, je vous ai parlé d’un salon du livre qui a eu lieu à Hyères (Var), tout près de chez mes parents. Ni une, ni deux, j’ai sauté dans mon Flixbus (j’adooore Flixbus !) pour passer un week-end en famille et placé sous la littérature (et Primarks, mais ça, c’est une autre histoire !). Que vaut donc cette seconde édition de la Fête du Livre d’Hyères ?

La Fête du Livre d’Hyères est né de l’initiative du Service Culturel de Hyères. Suite au succès de la première édition en 2015, ils ont décidé de renouveler l’expérience et ont réunis pas moins de 120 auteurs pour un week-end littéraire. L’invité d’honneur de cette deuxième édition est Delphine de Vigan et la maison d’édition mis en avant par les organisateurs est Héloïse d’Ormesson

Le salon se divisait en quatre parties : La littérature générale, les sciences humaines, le polar et la jeunesse. Il y avait des conférences ou encore la possibilité d’avoir 1/4 d’heure avec son auteur pour discuter. Un beau programme en perspective !

Sur le papier, ça a l’air vraiment cool, mais qu’en est-il vraiment ? Je suis venue le dimanche après-midi (avec ma maman) et déjà, en prenant le programme, déception de notre part : Delphine de Vigan n’est plus là.. On était persuadé du contraire, car en lisant le programme sur Internet, il nous semblait avoir lu qu’elle serait là les deux jours (après relecture sur leur site, c’était bien indiqué qu’elle ne serait là que le samedi..). Bon, tant pis, ce sera pour une autre fois que j’irai lui faire dédicacer mon roman. On fait le tour, une fois, deux fois. Je repère des noms qui me sont familiers (Diane Ducret, Philippe Besson, R.J Ellory, Karine Giebel, Barbara Abel, Sire Cédric, Pascal Martin..), mais pas souvent grand monde derrière les étals. Je me suis dis que je suis arrivée un peu tôt (13h30 par là) donc on continue à découvrir le salon. Il y avait un étal avec plein de romans poches qui était tenu par Charlemagne. Un étal pour la papeterie. Ma maman qui culpabilisait que je ne vois pas Delphine de Vigan me propose d’acheter un livre et de me le faire dédicacer par son auteur. Mon choix était arrêté sur 4 personnes : Pascal Martin, en premier, avec son roman Le Monde selon Cobus, R.J Ellory en second pour n’importe quel polar, Diane Ducret pour son roman Femmes de dictateurs et en dernier Philippe Besson pour Vivre vite.  Sur ces quatre auteurs, seul Philippe Besson était en train de dédicacer ses romans. Je refais des tours, il faisait super chaud sous la verrière, on sort prendre l’air. On refait des tours pour voir si d’autres auteurs arrivent. Je vous avoue que je ne suis pas patiente pour trois sous alors autant vous dire que l’agacement montait petit à petit. Puis au détour d’un stand, au loin, un auteur est assis, en train d’attendre et il semble que c’est là où doit être Pascal Martin. On y va tranquillement et BINGO, JACKPOT ! C’est bien lui !

Je suis donc venue à lui et on a pu discuter tranquillement puisqu’il n’y avait pas forcément foule. Il m’a demandé pourquoi j’avais choisi son livre et j’ai pu lui dire qu’il était sur ma WL depuis sa sortie poche. Il m’a également dit que le tome 2 était sorti (intitulé Bienvenue dans le Bronx, si ça vous intéresse !) et qu’il y aurait un tome 3 et que la série serait finie. On a discuté foot et rugby aussi. Ma petite signature faite, le livre payé, je suis repartie aux anges d’avoir découvert un auteur aussi sympathique ! 

J’ai refait vite fait le tour pour voir si les auteurs que j’avais envie de voir étaient revenus et je vous avoue que non (il était 15h30 quand je suis partie). J’ai trouvé ça dommage car le salon finissait entre 17h et 18h, et je ne me voyais pas attendre tout l’après-midi. Pour conclure, c’est un très beau salon pour une deuxième édition, car il y avait beaucoup d’auteurs et des conférences intéressantes. Cependant, je reviendrais le samedi au lieu du dimanche, déjà pour être sûre de voir tout le monde et ensuite, car cela semblait être plus vivant que le dimanche. A refaire donc !

Publicités

17 thoughts on “La 2ème édition de la Fête du Livre d’Hyères – 23-24 Avril 2016”

  1. Dommage que tu n’ai pas pu voir tous les auteurs que tu voulais… je voulais voir Delphine de Vigan aussi et pas là… v_v
    J’y suis allée principalement pour Aurélie Neyret, j’y étais déjà allé le dimanche matin, vers 10H30, pas là… j’ai attendu 40min toujours pas là… je suis revenue vers 14H, toujours pas là… ça commençait sérieusement à m’agacer ^^ heureusement qu’elle est arrivée au bout d’un moment… je t’avoue que c’est quelque chose que j’ai du mal à comprendre. Ils ont la chance de voir leurs lecteurs, de vendre leurs livres, et ils ne profitent pas à fond de cette expérience, vraiment dommage. Mais je ne vais pas me plaindre hein!

    Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Dis-moi, vers quelle heure est-elle arrivée ? Bah surtout que le salon se terminait vers 18h max (Pascal Martin partait à 17h pour prendre son avion et il est arrivé à 15h.. Tu vois le laps de temps qu’il reste pour signer…) et au final, on passe plus de temps à attendre qu’à être en compagnie des auteurs…
      Je comprends vraiment ton agacement. C’est pour ça que j’irai sûrement le samedi, l’année prochaine. C’est l’ouverture du salon donc j’espère que tout le monde sera présent..

      J'aime

  2. Oh c’est marrant ça, j’habite à Hyères même, à 10min du Casino à pied ahah !
    J’y suis justement aller dimanche dernier et j’ai pu rencontrer l’illustratrice des Carnets de Cerise (Aurélie Neyret) ainsi que Karine Giebel, je suis ravie ! -^^-

    Aimé par 1 personne

  3. Hum, ça me rappelle mon petit tour à Radio France fête le livre en 2014. Autant en 2013 j’avais pu vraiment parler avec des auteurs très sympas et disponibles (Michaël Cohen et Romain Puértolas, pour les citer), autant en 2014, il y avait plein de tables vides et un monde fou (bon, j’ai quand même vu Franck Courtès et Jean-Paul Didierlaurent cette fois-là, je n’ai pas à me plaindre). Je ne comprends pas trop le concept de « passer 1/4 d’heure avec son auteur favori ». Euh, il faut s’inscrire pour ça ? Sinon les dédicaces sont chronométrées ? Bref, comme souvent les salons sont décevants et pas très bien organisés. Cela dit, c’est dommage que tu n’aies pas vu Alain Cadéo, il y était et c’est vraiment quelqu’un d’adorable (en plus d’être un auteur à suivre !).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s