Dans ma PAL : Mai 2016

Hello, hello mes popcorns !

J’espère que vous allez bien en ce samedi matin. Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article Dans Ma PAL. Je vous avoue que ce mois-ci, beaucoup de nouveautés dans cette PAL, puisque j’ai gagné deux concours, eu des cadeaux, fait des achats.. Bref, je l’ai agrandie comme il se doit.. Sinon, beaucoup de romans que je souhaite lire ce mois-ci.. A voir si j’y arrive, mais étant bénévole à la Comédie du Livre à Montpellier, j’aimerais connaître le travail des auteurs présents (pour ceux que je n’ai pas lu..). Voilà pour la partie blabla, je vous laisse découvrir maintenant les romans !

ACHATS D’AVRIL :

  • La Cuisinière de Mary Beth Keane – Chronique / revendu
  • All I want Christmas de Emily Blaine – chronique 
  • Chapardeuse de Rebecca Makkai
  • Les amants de Francfort de Michel Quint
  • Mademoiselle Chance de Eric Cherrière
  • Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin
  • La route de Cormac McCarthy
  • Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive de Christophe Donner
  • Ah ! Ca ira de Denis Lachaud
  • Fidèle au poste de Amélie Antoine
  • Et ils s’envoyèrent en l’air de Elizabeth Maxwell
  • J’ai sauvé la vie d’une star d’Hollywood de Laurent Bénégui
  • Crazy rich à Singapour de Kevin Kwan
  • L’attentat de Yasmina Khadra
  • Chocolates for breakfast de Pamela Moore
  • Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg
  • Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santos
  • Amazones de Raphaëlle Riol
  • Le monde selon Cobus de Pascal Martin
  • Le grand ménage du tueur à gages de Hallgrimur Helgason
  • La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker
  • La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg
  • Sexe, diamants et plus si affinités… de Lauren Weisberger

PRETTY BOOK CLUB

liane-moriarty-secret-mari

Le secret du mari – Liane Moriarty

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.

LE CLUB DE LECTURE DES PINGOUINS VERTS

la-couleur-du-lait-nell-leyshon

La couleur du lait – Nell Leyshon

En cette année 1831, Mary, une jeune fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref, une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l’écriture… mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Finalement l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

UN GENRE PAR MOIS – HISTORIQUE

traitres-300x460

Les traîtres – Giancarlo de Cataldo

1844 : dans la péninsule italienne partagée entre le royaume de Sardaigne et du Piémont, les provinces du Nord aux mains des Autrichiens, le centre occupé par les États du pape et le Sud, Sicile comprise, sous la férule réactionnaire des Bourbons de Naples, un désir d’unification et de démocratie monte de toute la société. Cette année-là, en Calabre, une expédition de partisans se heurte à l’indifférence des paysans qu’ils voulaient soulever, à la répression bourbonienne et à la trahison du bandit Calabrotto.
Le jeune Lorenzo di Vallelaura, noble vénitien déserteur de l’armée autrichienne, arrache au bûcher Striga, une sorcière muette, génie des nombres qui sera pour toujours son ombre bienfaisante. Face au peloton d’exécution, Lorenzo accepte de devenir un traître à la solde de l’Empire austro-hongrois. Plus tard, à Londres, placé auprès de Mazzini, l’un des trois futurs pères de la patrie italienne, il sera mêlé à un demi-siècle d’intrigues entre puissances européennes, marqué par des attentats, des complots et des soulèvements aux quatre coins de la Botte. Face à lui, Von Aschenbach, chef des services secrets autrichiens, homosexuel tourmenté, et son homologue piémontais Vittorelli, cynique pourtant fasciné par l’autre grande figure du Risorgimento, Cavour. Autour de lui, Striga, qu’il retrouve aux côtés de Terra di Nessuno, l’héroïque guerrier sarde, et toute une société londonienne extravagante et géniale, le peintre Rossetti, l’aristocrate exténué Chatam et la très belle et très désirée lady Cosgrave, ardente adepte de la Cause. Le chemin de Lorenzo et des autres croisera aussi bien celui de Garibaldi que ceux de mafieux, de camorristes, de bandits anglais et de terroristes français. Tandis que dans les coulisses agissent Karl Marx, Victor Emmanuel II ou Napoléon III, nous sommes transportés de révolutions en réceptions somptueuses, de tavernes milanaises en sordides prisons napolitaines, des rues de Palerme en flammes aux chais du marsala, des bordels anglais aux ghettos de Rome et aux laboratoires où s’inventent les premières machines à calculer.

BIG CHALLENGE LIVRADDICT

cerfs-volants-kaboul-khaled-hosseini

Les cerfs-volants de Kaboul – Khaled Hosseini

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d’un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles.
Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n’entament leur amitié. Jusqu’au jour où Amir commet la pire des lâchetés..
Été 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux États-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. « Il existe un moyen de te racheter », lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au cœur de l’Afghanistan des talibans… et de son propre passé.

COMEDIE DU LIVRE

Concerto pour 4 mains – Paul Colize

Un convoi transportant plusieurs millions en diamants est attaqué près de Bruxelles. Un plan efficace, un travail de pro. Pas d’indices.
D’un côté, Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets, et sa consoeur Leïla Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose, et son amie Julie Narmon, discrète et efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle ?

L’attentat – Yasmina Khadra

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. À l’hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d’origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l’attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d’urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds : il s’agit de sa propre femme.
Comment admettre l’impossible, comprendre l’inimaginable, découvrir qu’on a partagé, des années durant, la vie et l’intimité d’une personne dont on ignorait l’essentiel? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien…

Quand le requin dort – Milena Agus

Sardes depuis le Paléolithique supérieur, les Sevilla-Mendoza ignorent la normalité. Un père entiché de voyages lointains, une mère perdue devant la vie, une tante plongée dans des amours sans lendemain, un frère sourd à tout sauf à son piano. Celle qui décrit l’étrange et attachante ambiance familiale, avec une impassible candeur, est une adolescente engluée dans une liaison inavouable… Une liaison qu’elle cache à sa famille, où pourtant on parle d’amour et de sexe sans inhibitions. On y parle aussi de Dieu, dont on n’arrive pas à décider s’il existe ou pas. Plutôt qu’à lui, autant s’en remettre à la superstition pour affronter les dangers de l’existence. Celle-ci se déroule comme si on était dans la gueule d’un requin. Un requin qui vous enserre entre ses dents et vous empêche de vivre. On essaye d’en sortir quand il dort…

Voilà les prévisions pour ce mois-ci ! Je pense qu’il faudra rajouter L’accro du shopping à la rescousse de Sophie Kinsella qui sort le 4 mai car je refuse d’attendre plus longtemps pour pouvoir le lire. Beaucoup de lecture, honnêtement, j’espère avoir le temps car je dois aussi rendre mon mémoire à la fin du mois prochain. Voilà pour les nouvelles mes petits popcorns chéris. Je vous fais donc plein de bisous et dites-moi quelles sont vos lectures pour le mois de Mai ! 

Publicités

18 commentaires sur « Dans ma PAL : Mai 2016 »

  1. Beaucoup d’achats en effets!! ^^ Moi j’essaie de me restreindre pour faire du bien à mon porte monnaie mais c’est dur!!! ^^ Mais c’est tellement agréable d’avoir une jolie PAL en se disant qu’on a tellement de jolies histoires diversifiées à découvrir 🙂

    J'aime

      1. 11 livres pour 10€ comment dire c est impossible de résister 😉 j ai surtout pris des « feel gold », fleur de neige et un autre du même auteur, les gens sont les gens, un jour je ferai une liste Dr ma PAL 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Avec tous les livres que tu as à lire, je ne sais pas si tu vas te mettre sur des pavés directement. Mais je te conseille vivement La vérité sur l’affaire Harry Québert. C’est un petit bijou. Sinon, la pub qui est passée en boucle sur les réseaux sociaux sur le livre « Fidèle au poste » a piqué ma curiosité. J’attends ton avis ! Je te souhaite un bon mois de lectures (et bon courage pour ton mémoire 😉 )

    Aimé par 1 personne

    1. On verra effectivement si j’ai le temps, mais La vérité sur l’affaire Quebert fait partie des livres que je souhaite lire rapidement ;).
      Je l’ai reçu en cadeau Fidèle au poste, j’espère avoir l’occasion de le lire bientot également.
      Merci beaucoup, bon mois de lecture à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

  3. La couleur du lait me fait envie depuis un moment, le secret du mari ausdisexe diamants et plus si affinités m avait bien plu mais ça fait un moment que je l ai lu, la vérité sur l affaire que bert est dans ma PAL aussi 😉 mais wzou quel programme !

    J'aime

  4. Je te souhaite de très belles lectures ! Les cerfs volants de Kaboul est un de mes romans préférés, il m’a brusqué, touché, beaucoup fait réfléchir sur les conditions de vie en Afghanistan.. Il est terriblement bon quoi ! Il faudrait que je le relise.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s