Revue n°31 – Les amis du Paradis de Caroline Vermalle

Hello, hello !

J’espère que vous allez bien en ce dimanche matin et que vous passez un très bon week-end. J’ai pas mal d’articles à vous faire dont plusieurs revues littéraires (Iris, je ne t’oublie absolument pas, promis !) donc je vais tout de suite commencer avec Les amis du Paradis de Caroline Vermalle. Bonne lecture !

PRÉSENTATION :

Les amis du paradis est un roman de l’auteure française Caroline Vermalle. Il a été publié en Octobre 2015 chez l’éditeur Belfond

RÉSUMÉ :

Antoine est un jeune homme timide qui rêve d’être un héros. Rose est une violoncelliste de talent, mais qui a perdu sa flamme intérieure. Et le Paradis est un somptueux cinéma, où le vieux Camille invite à rêver en projetant des films tous les dimanches soirs. Lors d’une nuit glaciale, une tempête de neige enveloppe le petit village, et Camille meurt. C’est à Antoine qu’il revient de continuer à faire vivre le Paradis, seule animation du village. Mais des choses étranges se passent. Dans le coeur solitaire d’Antoine, Camille n’a pas disparu, il est même là qui lui parle et le conseille chaque fois qu’Antoine se retrouve seul dans le cinéma, presque abandonné. Et puis surtout la mairie décide de vendre le Paradis, et le promoteur qui compte l’acheter va le détruire pour profiter du terrain. Soudainement Antoine n’est plus seul et c’est tout le village qui va se battre pour sauver le cinéma de Camille, la mémoire du village. Même Rose, la discrète musicienne, revenue dans la maison de son enfance depuis quelques semaines… Se souviendra-t-elle d’Antoine avec qui elle avait joué, enfant, aux châteaux de sable, plusieurs juillets de suite ? Est-ce seulement dans les films projetés au Paradis que des femmes comme Rose tombent amoureuses d’hommes comme Antoine ?

MON AVIS :

J’avais entendu parler de ce roman au tout début de ma venue sur la blogosphère et je l’avais noté sur mon téléphone dans ma wish-list (téléphone qui vient de se faire remplacer par le bullet journal haha). En le découvrant sur le site de ma médiathèque, je me suis empressée de le réserver. Enfin dans mes mains, voici ce que j’en ai pensé.

Nous suivons donc deux points de vues. Celui d’Antoine aka Titi et celui de Rose. Lui, a l’air paumé dans sa vie, aide Camille de temps à autres dans son cinéma de quartier Le Paradis. Elle, envoie balader sa vie de musicienne car elle se sent vide. Ce qu’on apprend au fur et à mesure du récit, c’est que ces deux personnages se connaissent. Ils étaient des amis d’enfance, jouant tous les étés ensemble dans ce petit village qu’est Villerude, en Vendée. 

J’ai aimé le côté fantastique qui ressort avec le retour fantomatique de Camille. Personnage que j’ai vraiment aimé, qui m’a fait rire et m’a touché. Cependant, j’ai trouvé les personnages caricaturaux et un peu extrême. Par exemple, Antoine qui dit à Rose à l’âge de 11 ans qu’il l’aime et elle qui l’envoie bouler donne pour conséquence qu’il ne veut pas se dévoiler dans ses relations sentimentales de peur de se faire rejeter. Mouais. Je veux bien qu’il ai été traumatisé sur le coup, mais ONZE ANS quoi. Je pense que dans la « vraie vie » (mais qu’est-ce que la vraie vie ?), n’importe qui serait passé au-dessus ça. Ça nous est tous arrivé de nous faire jeter et ce n’est pas pour autant qu’on a des problèmes sentimentaux (si ? non ? Dites-moi si je me trompe…). Bref. Sinon Rose est Rose. Magnifique, parfaite, une vraie héroïne de comédie hollywoodienne. En écrivant ses mots, je me dis que peut-être que Caroline Vermalle nous a écrit une histoire en hommage au cinéma hollywoodien ? Possible. Si c’est le cas, c’est réussi. Au niveau de l’intrigue, on se doute de ce qu’il va se passer, mais cela reste plaisant et assez agréable dans l’ensemble. J’ai beaucoup aimé les références cinématographiques tout au long du roman et l’envie d’Antoine de sauver ce cinéma de quartier. 

Pour conclure, c’est une histoire vraiment agréable que nous livre Caroline Vermalle. Même si il y a certaines choses qui ne m’ont pas convaincu plus que ça, je souhaite continuer à lire des romans de cette auteure comme Une collection de trésors minuscules ou encore L’île des beaux lendemains. 

note - 3 popcorn

 

 

Publicités

5 commentaires sur « Revue n°31 – Les amis du Paradis de Caroline Vermalle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s