Revue n°48 – Oréo de Fran Ross

Hello, hello mes p’tit chats !

J’espère que vous allez bien en ce jeudi ! Je m’excuse de cette semaine assez anarchique sur le blog. Je pense d’ailleurs repenser le planning de programmation, un article par jour devient compliqué par rapport à mon nouvel emploi du temps. Bref, tout cela pour vous dire qu’aujourd’hui vous voyez l’article qui aurait dû être fait hier..

Voici donc un billet lecture sur Oréo de Fran Ross, lecture dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition 10/18. Je remercie donc la maison pour cette lecture.

oreo-presentation-critique-popcornandgibberish.jpg

bannière-résumé-critique-popcornandgibberish

Issue d’une famille mi-juive mi-noire et divorcée, Christine est comme les biscuits Oreo : « noir dehors, blanc dedans ». Et ça n’a rien d’ordinaire. Héroïne précoce, elle a la phobie des stéréotypes et le verbe flamboyant. Et quand à dix-sept ans elle part arpenter New-York à la recherche de son père, élucider le secret de sa naissance vire forcément à la quête picaresque… Métissé, hilarant et irrévérencieux , ce roman culte de la littérature afro-américaine, entre James Joyce et Mel Brooks, déjoue toutes les idéologies. Un ovni, une pépite.

bannière-résumé-mon-avis-2-popcornandgibberish

Je vais donner mon avis tout de suite, sans attendre : J’ai abandonné ce roman à 60% pour du roman. Je ne parle jamais de mes abandons, cette fois oui, mais je vais vous expliquer pourquoi.

Oreo est un roman drôle mais d’un comique « intelligent ». Les blagues sont subtiles, certes, mais un régal lorsque nous la débusquons. Oreo est un roman inventif, ce mélange de langage, entre la grand-mère et le petit frère qui inventent des mots, ce mélange d’accents, Fran Ross nous écrit un texte riche. Riche en terme yiddish aussi. C’est un roman très intéressant et c’est pour toutes ces raisons que je suis déçue de ne pas y être allée jusqu’au bout.

J’ai eu un manque d’empathie pour cette famille. Je ne me suis pas spécialement attachée au personnage principal et je pense que c’tait déjà un mauvais départ. Sur le blog, je vous parle beaucoup de mon attachement, c’est quelque chose qui compte pour moi et qui m’aide à entrer dans un univers.

Le fait qu’il faille parfois déchiffrer une phrase plusieurs fois, pour en comprendre le sens, s’est avéré fastidieux. Je trouve que ça me cassait le rythme de la lecture et même si j’ai trouvé cela inventif et très original, c’est aussi un défaut.

Voilà pourquoi je vous parle de ce roman aujourd’hui. C’est un roman qui a su me plaire par sa forme et je regrette que le fond n’est pas suivi. C’est la première fois que cela me fait ça. D’habitude, je m’ennuie et je trouve que la forme n’est pas non plus ouffissime auquel cas, j’arrête sans regrets. C’est pour cela que je vous dis que ce roman n’est pas nul (il a un 18 sur Livraddict) et que je le recommencerai plus tard. Je vous invite également à lui laisser sa chance, car je pense que ce roman le mérite. Et ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un partenariat que je vous dis cela. C’est mon réel ressenti, je suis embêtée depuis plusieurs semaines avec ce roman..

Vous savez donc tout sur ce roman. Dernière petite chose, contrairement à d’habitude, il n’y aura pas de note. Je ne savais pas du tout quoi lui mettre quand j’y réfléchissais et bien, une fois après avoir écrit tout cela, je ne sais toujours pas. J’espère avoir vos avis sur ce roman pour ceux et celles qui l’ont lu. 

Publicités

10 commentaires sur « Revue n°48 – Oréo de Fran Ross »

  1. Je déteste avoir à relire plusieurs fois une phrase pour en comprendre le sens, on met beaucoup plus de temps à avancer dans notre lecture ! Aussi je comprends totalement ton abandon. Parfois, c’est comme ça 🙂 en tout cas, moi, il ne me tente pas plus que ça pour le moment ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s