Événement Culturel

Ma semaine à Cinémed !

Hello, hello mes p’tits loups !

Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas parlé d’événement culturel par ici ! Et pour cause, j’ai fais souvent la marmotte ces temps-ci, sortant peu (sauf pour acheter et faire râler Shaun le banquier, mais ça c’est parce que c’est mon sport national). Bref, tout ça pour dire que je n’ai pas vu d’événement culturel depuis quelques mois et que c’était quand même honteux pour quelqu’un qui tient un blog culturel. Ouais. Rien que ça. La honte

Bref, je vais arrêter de m’auto-flageolet (haha le jeu de mot. Bon ok, j’arrête. Promis. Ou pas.) et vous raconter ma très jolie semaine au Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier (Cinémed). Vous êtes prêts ? Bon, ok, je me lance.

popcornandgibberish-wordpress-cinemed-2016-montpellier-festival-cinema

Si j’ai eu la chance d’aller dans ce festival, outre le fait que bon, j’habite Montpellier et qu’il se situe à 10 minutes de chez moi, c’est aussi grâce à mon service civique et au fait que j’ai accompagné le jury jeune public sur la compétition de court-métrage. Oui, ça explique le joli pass et le joli tote-bag bien rempli. Je ne vous parlerai pas des coulisses de cet accompagnement, mais plutôt vous donner mon avis en tant que spectatrice sur ces courts-métrages.

Michèle Driguez, la programmatrice de cette sélection de courts, nous a concocté un joli programme de 23 courts-métrages répartis en quatre programmes. Et j’ai eu la chance de les voir tous deux fois. Dans l’ensemble cette compétition a été très émouvante et très en rapport avec l’actualité. Je suis passée à côté de certains par un manque d’histoire sur un pays et d’autres m’ont bouleversés dès le premier visionnage. Ils m’ont fait réfléchir, parfois, il a fallu digérer un peu avant de prendre la parole. Et parmi ces courts, il y a eu des bouffées d’air frais. 

Une semaine après la fin de ce festival, je vais vous parler de mes 3 courts-métrages favoris et non des films primés. Oui, parce que je ne suis pas forcément en accord avec les courts-métrages primés même si bien évidemment, ils sont de qualités.

Mais si vous insistez pour savoir qui a été primé, voici la liste (Que je suis gentille, dis donc !)Écrit/Non écrit d’Adrian Silisteanu (Grand Prix du Court-Métrage) et mention spéciale à  Un été chaud et sec de Sherif El Bendary (Qu’il était cool celui-ci, c’est vrai !)Timecode de Juanjo Giménez (Prix du Public) / (Il était bizarre, drôle et beau à la fois. Non, vraiment, je ne sais pas comment Juanjo Giménez a fait, mais chapeau !)Bêlons d’El Mehdi Azzam (Prix du Jury Jeune Public) et sa mention spéciale à Écrit/Non écrit d’Adrian Silisteanu (C’est mes petits qui ont choisis ! Oui, oui, oui, comme j’étais fière ! Comme un pape !) et le dernier prix est le Prix Canal + pour Écrit/Non écrit d’Adrian Silisteanu (Oui, encore lui, je sais vous aussi vous n’en pouvez plus…) et L’Échappée d’Hamid Saïdji, Jonathan Mason. 

Plus sérieusement, j’espère que vous aurez l’occasion de voir ces courts-métrages, même les 23 car ce sont chacun à leur manière de très belles réalisations. Mais j’espère quand même que vous allez, un jour, pouvoir regarder mes trois favoris. Oui, parce que pour moi, ce sont les meilleurs !

Mes 3 courts-métrages favoris.

*Source

Anna d’Or Sinai – Israël – 24 minutes

Synopsis : Par une chaude journée d’été, et pour la première fois depuis des années, Anna, ouvrière dans un atelier de couture, se retrouve inopinément seule, sans son fils. La voilà donc partie pour une errance dans les rues de sa petite ville dans le désert, à la recherche d’un homme qui lui donnerait une caresse, même pour un bref instant.

Mon avis : Un court-métrage qui m’a beaucoup touché dès son premier visionnage. Anna, c’est l’histoire d’une maman qui ne vit que pour son fils et qui s’est oublié en tant que femme. Durant ces 24 minutes, nous la suivrons dans sa quête identitaire et j’ai trouvé cela très bien fait. Or Sinai nous filme une femme sans artifices et sans que le spectateur soit gêné. Une petite pépite.

*Source

On est bien comme ça de Mehdi M. Barsaoui – Tunisie – 19 minutes

Synopsis : Baba Azizi est un vieil homme que la maladie n’a pas épargné. Trimbalé de maison en maison entre ses différents enfants, il se retrouve chez sa fille pour y passer quelques jours. Un énième calvaire en perspective… Sauf que les choses ne vont pas se passer comme il s’imaginait.

Mon avis : Dans les courts-métrages qui sont des bouffées d’air frais, On est bien comme ça arrive en 1ère position ! Baba Azizi est le grand-père que nous aimerions tous avoir même si il n’en fait qu’à sa tête et qu’il rend chèvre son entourage. Une belle relation se tisse entre lui et son petit-fils, mais je ne vous dévoile pas tout si jamais vous avez l’occasion de le voir. Drôle et touchant à la fois, ce court-métrage est ma deuxième petite merveille. 

*Source

Santé de Sabrine Khoury – Israël – 18 minutes

Synopsis : Sabrine et Gal sont danseurs de salsa, partenaires à la ville comme sur les planches : elle est arabe, il est juif. Leur prochain spectacle doit avoir lieu dans une colonie israélienne, mais Sabrine ne veut pas en parler. Quand la troupe arrive au checkpoint, elle réalise que malgré tous ses efforts, elle sera toujours « l’autre ».

Mon avis : Santé n’était pas dans mes favoris au premier visionnage des quatre séries, mais c’est au second qu’il est entré directement dans le top 3. Je ne saurais pas vous dire si c’est dû à sa musique qui m’est resté dans la tête jusqu’au lendemain ou si c’est la thématique de l’intégration dans un pays compliqué que j’ai plus compris au deuxième visionnage. Mais voilà, Santé m’est resté en tête et du coup, avec mes souvenirs, j’ai plus réfléchi à son sujet et j’ai pris mon temps pour bien le comprendre, pour mieux le cerner. Je vous le recommande.

Très belle semaine donc au Cinémed et j’y retournerai avec plaisir l’année prochaine pour y faire encore de belles découvertes et que j’aille découvrir d’autres sections si possible. J’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez envie de découvrir du court-métrage. J’avoue que c’est une forme un petit peu particulière, mais vraiment intéressante. Allez-y !

Publicités

5 thoughts on “Ma semaine à Cinémed !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s