livre

Revue n°55 – La voix des vagues de Jackie Copleton

Hello, hello mes p’tits loups !

J’espère que vous allez bien en ce vendredi ! Je me prépare pour ce week-end qui va être très sportif car Monsieur Coffee et moi allons au Toulouse Game Show. D’ailleurs si vous allez faire un tour par là-bas, nous serons ravis de vous voir ! Mais avant de m’enfuir dans le monde merveilleux du jeux vidéos et autres geekeries, je vous propose que l’on s’évade au Japon avec Jackie Copleton et La voix des vagues.je-vais-my-mettre

bannière-résumé-critique-popcornandgibberish

Lorsqu’un homme horriblement défiguré frappe à la porte d’Amaterasu Takahashi et qu’il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s’il dit la vérité ?

Ce qu’elle sait c’est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki ; elle sait aussi qu’elle a fouillé sa ville en ruine à la recherche des siens pendant des semaines. Avec l’arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord.

Elle qui a quitté son pays natal, le Japon, pour les États-Unis se remémore ce qu’elle a voulu oublier : son pays, sa jeunesse et sa relation compliquée avec sa fille. L’apparition de l’étranger sort Amaterasu de sa mélancolie et ouvre une boîte de Pandore d’où s’échappent les souvenirs qu’elle a laissé derrière elle …

bannière-résumé-mon-avis-2-popcornandgibberish

Je remercie le nouveau partenaire du blog, la maison d’édition Les Escales pour m’avoir permis de faire cette jolie découverte. 

La voix des vagues est un roman où l’on suit Amaterasu, une Japonaise qui voit sa vie basculée le jour où un homme frappe à sa porte et se présente comme étant son petit-fils Hidéo. Or, pour elle, il est impossible que cet homme le soit puisqu’il est décédé le jour où Nagasaki a été bombardé. Cet événement va donc faire ressurgir le passé d’Amaterasu ainsi que celui de sa famille.

J’ai beaucoup apprécié ce roman, même si il m’a fallu un peu de temps pour entrer véritablement dans l’histoire. Au début, nous ne comprenons pas trop, mais au fil de la lecture, nous plongeons dans la lecture du journal intime de Yuko, la fille d’Amaterasu et mère d’Hidéo, ce qui permet de comprendre qu’il y avait une fracture entre les deux femmes à cause d’un homme du nom de Jomei. Puis, nous entrons dans les souvenirs d’Amaterasu qui nous laisse voir ce qui s’est passé dans sa jeunesse. Tout ceci permet de comprendre l’amour féroce qu’elle a envers sa fille. Surtout, la venue d’Hidéo risque de bouleverser ce qu’Amaterasu croyait profondément. 

Jackie Copleton nous livre une histoire familiale bouleversante avec en fond, l’histoire japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale et surtout le bombardement nucléaire qu’a connu Nagasaki. C’est un sujet que je n’ai connu que dans mes livres d’histoire et je suis ravie d’avoir pu découvrir un peu plus la culture japonaise et leur vision de la guerre. Le roman se découpe en plusieurs voix : Amaterasu, Yuko et Jomei ce qui permet de faire la connaissance des personnages absents à travers des lettres.

Pour conclure, La voix des vagues est un roman bouleversant sur le pardon, le deuil et la reconstruction de soi après la perte d’un être cher. C’est également un roman sur l’amour d’une mère à sa fille. Le roman, qui est à plusieurs voix, permet de mieux comprendre le passé de cette famille. Un très joli roman. 

note - 4 popcorn

Publicités

8 thoughts on “Revue n°55 – La voix des vagues de Jackie Copleton”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s