livre

Revue n°58 – Dernières vendanges de Laura Dave

Hello, hello mes p’tits chats !

On se retrouve pour le premier billet lecture de l’année et qui s’avère ma dernière lecture de 2016 : Dernières vendanges de Laura Dave. Je remercie la maison d’édition Belfond pour l’envoi de ce roman. 

je vais m'y mettre.png

bannière-résumé-critique-popcornandgibberish

Une héroïne de caractère, une écriture vive et un somptueux décor, voilà la comédie romantique à laquelle vous ne résisterez pas !
C’est en robe de mariée que Georgia, 30 ans, débarque dans le vignoble de ses parents. Elle vient de découvrir le terrible secret que cache son fiancé, mais ne trouve pas auprès de ses proches le réconfort attendu. Ses parents sont au bord du divorce, ses frères se déchirent et le domaine est sur le point d’être racheté. Autant de défis à affronter pour la fringante Georgia !

bannière-résumé-mon-avis-2-popcornandgibberish

Dernières vendanges est le dernier roman de 2016 que j’ai lu et j’ai bien fait. Il est pile le roman douceur que je voulais pour terminer l’année avec une bonne dose de franche rigolade.

Tout d’abord, si vous le voulez bien, attachez vos ceintures, direction le vignoble des parents à Georgia à Sebastopole, Sonoma. Un lieu qui pour Georgia, notre héroïne, est l’endroit le plus réconfortant du monde. Sauf que le jour où elle débarque, eh bien, ce n’est pas vraiment le bon moment. Entre ces frères, c’est tendu. En rentrant dans la maison familiale, elle découvre sa mère et un inconnu tout nu et son père qui vit dans la maison du régisseur. Autant dire que Georgia qui débarque en robe de mariée, ça passe (presque) inaperçu.

Nous ne sommes pas dans de la chick-lit, de la romance pure et dure, mais plutôt dans un roman où la remise en question se pose. La nature des sentiments, le pardon, la place dans la vie, tout cela chamboule la famille de Georgia ainsi qu’elle-même. Georgia voudra donc sauver tout le monde avant de se sauver elle-même au risque de se faire rabrouer plus d’une fois. 

J’ai adoré passé ces quelques jours en compagnie de cette charmante famille de vignerons. Les retrouvailles ont été chaotiques, mais on ressent tout l’amour qu’ils se portent entre eux. Il y a eu de belles surprises, des moins bonnes surprises et j’ai bien ri sur certaines situations. Et puis comme dit Dan, le père de Georgia : Tout est une question de synchronisation. Ce roman est arrivé pile au moment où j’en avais besoin et j’ai donc pu le savourer à sa juste valeur. 

En conclusion, si vous cherchez une histoire drôle mais pas que, une histoire avec une héroïne forte et qui n’a pas froid aux yeux, une histoire qui remet en question ses personnages sous le soleil de Sebastopole et que vous aimez le vin, Dernières vendanges est fait pour vous. 

note - 5 popcorn

 

Publicités

15 réflexions au sujet de “Revue n°58 – Dernières vendanges de Laura Dave”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s