Week-end à 1 000 : Qui en est ? #3

Hello, hello mes p’tits loups ! 

Demain débute le week-end à 1 000 à 19h et durera jusqu’à dimanche à 23h59. Alors que je vous avais dis que j’irai mollo sur les challenges, j’ai décidé à la dernière minute d’y participer. Ce qui est certain, c’est que je lirai très peu demain soir puisque je tourne de 18h à 20h donc à voir si je ne suis pas trop fatiguée.

Concernant le challenge : Le challenge a été créé par la blogueuse et booktubeuse Lili Bouquine. Il existe une page FB où nous présentons les romans choisis ainsi que notre avancée dans notre challenge. On suit le challenge des autres, on n’hésite pas à commenter, encourager, tout ça dans la bonne humeur.

Voici le récapitulatif de mes deux dernières sessions : 01 & 02

pal-weekend-a-1000-popcornandgibberish-wordpress

Couverture Les Wang contre le monde entier

Les Wang contre le monde entier – Jade Chang – Belfond – 480p.

Résumé : Dans la famille Wang, il y a le patriarche, Charles, tycoon du cosmétique aux États-Unis ; la belle-mère, Barbra, seconde épouse trop engoncée dans ses fourrures et ses carrés de soie pour trouver sa place ; Saina, l’aînée, artiste iconoclaste qu’un scandale de trop a exilée dans la campagne au nord de New York ; Andrew, le fils, obsédé par la perte de sa virginité et par sa future et très hypothétique carrière dans le stand-up ; Grace, la benjamine, fashion blogueuse/lycéenne intermittente, et Ama, la vieille nourrice chinoise. Hélas, nous sommes en 2008, au plus fort de la crise financière, et, à la suite de placements pour le moins hasardeux, Charles Wang vient de tout perdre. Mais le self-made-man n’a pas dit son dernier mot. Sa fortune, il sait où la récupérer : en Chine, sur les terres de ses ancêtres, confisquées par les communistes. Et le voici qui embarque à leur corps défendant femme et enfants à bord de la seule rescapée des splendeurs passées : la vieille Mercedes très vintage. Le début d’un périple sous haute tension à travers les États-Unis qui pourrait bien rompre les derniers liens qui rassemblaient encore les Wang…

Couverture La porte du ciel

La porte du ciel – Dominique Fortier – Les Escales – 256p.

Résumé : Au coeur de la Louisiane et de ses plantations de coton, deux fillettes grandissent ensemble. Tout les oppose. Eleanor est blanche, fille de médecin ; Eve est mulâtre, fille d’esclave. Elles sont l’ombre l’une de l’autre, soumises à un destin qu’aucune des deux n’a choisi. Dans leur vie, il y aura des murmures, des désirs interdits, des chemins de traverse. Tout près, surtout, il y aura la clameur d’une guerre où des hommes affrontent leurs frères sous deux bannières étoilées. Plus loin, dans l’Alabama, des femmes passent leur vie à coudre. Elles assemblent des bouts de tissu, Pénélopes modernes qui attendent le retour des maris, des pères, des fils partis combattre. Leurs courtepointes sont à l’image des Etats-Unis : un ensemble de morceaux tenus par un fil – celui de la couture, celui de l’écriture.

Couverture Les femmes de Brewster Place

Les femmes de Brewster Place – Gloria Naylor – 10-18 éditions – 264p.

Résumé : Mattie, Etta Mae, Kiswana et les autres, sept Afro-Américaines au parcours sinueux, échouées à Brewster Place. Des peines, des joies, des drames et un espoir farouche qui unit ces femmes : faire tomber le mur qui les emprisonne et libérer leurs rêves… Publié chez Belfond en 1987, un roman plein de fougue, de colère et d’amour, récompensé par le prestigieux National Book Award 1983.Dans une banlieue urbaine du Nord des États-Unis, 1970’s Mattie Michael a tout perdu : rejetée par sa famille, ruinée par son fils, le peu qu’elle a pu sauver de la main des huissiers, la vieille femme l’a emporté à Brewster Place. Là, dans cette grappe d’immeubles délabrés et grisâtres, isolés du monde par un haut mur de brique, la matriarche propose désormais son soutien à celles qui n’oseront jamais le demander. Il y a la belle et indépendante Etta Mae qui, au volant de sa Cadillac vert pomme affole le quartier de son franc-parler et fait rougir les pasteurs. Il y a la jeune Kiswana, fervente militante de la cause des Noirs, qui a abandonné les quartiers riches pour défendre ses idéaux. Sans oublier Cora Lee, la femme-enfant qui accumule les bébés et les amants d’un soir. Ou encore Luciella, la jeune mère éplorée. Mais celles qui font jaser, ce sont ces deux jeunes filles du 312. Le  » couple « , celles dont on préfère murmurer le nom. La fête de l’immeuble se prépare. Et sous les yeux des femmes de Brewster Place, un drame terrible va se jouer. Un drame qui changera à jamais leur destin et celle de tout un quartier…

Couverture Un bon écrivain est un écrivain mort

Un bon écrivain est un écrivain mort – Guillaume Chérel – Miroboles éditions – 224p.

Résumé : Un journaliste doit animer une conférence littéraire à Saorge, un ancien monastère franciscain transformé en résidence d’auteurs. Seront là Michel Ouzbek, Christine Légo, Amélie Latombe, Delphine Végane, Frédéric Belvédère… Une dizaine d’écrivains connus, plus quelques auteurs régionaux. Le tortillard est arrivé à l’heure, comme prévu. Tout était prévu, en fait : la rencontre devant un public ravi de voir des écrivains de best-sellers, le déroulé du débat sur la « véracité dans l’art d’écrire », le cocktail dînatoire puis la séance de dédicaces.
Mais rien ne s’est passé selon le programme.
Une fois au monastère, l’histoire a dérapé.
Les écrivains connus ont disparu, les uns après les autres.
C’est bien connu, un bon écrivain est un écrivain mort.

Total : 0/1 224

Et vous, vous participez ?

Publicités

21 commentaires sur « Week-end à 1 000 : Qui en est ? #3 »

  1. Je n’ai encore jamais fait ce challenge, parce que j’ai peur de me gâcher le plaisir de lire en lisant aussi vite.. Même si je lis assez vite en général, je ne veux pas me forcer. Et puis j’ai besoin d’un peu de temps pour passer d’un livre à un autre, pour changer d’univers.. Mais peut être que je tenterais un jour. En tout cas, j’espère que ça s’est bien passé pour toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Beau programme ! Malheureusement je ne pourrais jamais faire de week-end à 1000, déjà parce que je lis très lentement et aussi parce que je travaille le week-end du coup c’est compliqué xD Mais je pourrais faire une semaine à 1000 ahah !

    J'aime

  3. J’en suis aussi! Mais bon je n’ai pas encore choisi ce que je lirai car j’ai un mix de SP/lectures de fac/ et lecture perso sur mes étagères et dans ma liseuse, je sais pas bien comment je vais m’organiser, en plus je n’urais vraiment le temps de lire que dimanche XD Et la dernière fois que j’ai préparé un article j’ai totalement échoué! Donc cette fois ci pas de pression je lirais en fonction de mon inspiration =D

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s