[#2] Popcorn Ciné Club : Loin de la foule déchaînée

Hello, hello mes p’tits loups !

Nous sommes déjà fin Février et il est l’heure de vous parler du deuxième film qui a été voté pour le Popcorn Ciné Club. Le thème choisi était Romance et c’est Loin de la foule déchaînée de Thomas Vinterberg qui a remporté les suffrages. Si vous souhaitez en savoir plus sur le club, n’hésitez pas à lire cet article et à vous inscrire sur le groupe FacebookVoyons maintenant ce que le club en a pensé !

PRESENTATION EN QUELQUES MOTS :

POSTAGE.png

mon-avis-popcornandgibberish-wordpress

J’adore les romances. J’adore l’époque victorienne. J’adore les héroïnes indépendantes. Oui, vraiment. Mais j’ai eu du mal avec ce film. 

Loin de la foule déchaînée nous raconte l’histoire de Bathsheba Everdene, une jeune femme qui va hériter de la ferme de son oncle. Elle est libre, indépendante et souhaite qu’une seule chose : se marier qu’une fois amoureuse. Elle se fera courtiser par trois hommes : Gabriel Oake, un berger, Mr Boldwood, un voisin possédant une ferme également et le Sergent Troy, un homme flatteur mais caractériel. 

A partir de là, notre héroïne va faire tous les mauvais choix possibles et inimaginables. Et à partir de là, j’ai eu envie de la baffer parce qu’elle s’étonne des conséquences de ses actes. Naïveté ? Bêtise ? Je n’en sais rien, mais je pense que lorsqu’on envoie une lettre de Saint-Valentin à un homme, il ne faut pas s’étonner qu’il puisse y avoir des conséquences (qui sont souvent une demande en mariage). 

Loin de la foule déchaînée : Photo Carey Mulligan, Michael Sheen

Dès le début, nous savons vers qui notre Bathsheba doit aller et il faudra 2h de film pour qu’elle s’en rende compte. J’avoue tout, je me suis endormie pendant quelques (longues) minutes donc peut-être ai-je loupé la passionnante passion entre les deux personnages, mais à mon sens, ça sort un peu de nulle part. Non, Loin de la foule déchaînée ne vous fera pas battre la chamade comme Orgueil & Préjugés. Oubliez tout.

Parlons mise en scène maintenant. Je n’ai pas vu La chasse du réalisateur Thomas Vinterberg avec mon amoureux Mads Mikkelsen, ni Festen, son film le plus connu. Donc il s’agit de mon baptême du feu et je vous avoue que oui, c’est plutôt bien exécuté. Oui, les plans de la nature anglaise sont plutôt sympas à regarder. Mais mince, c’est d’un classicisme ! Alors oui, c’est adapté d’un roman dit « classique de la littérature », mais ça pourrait être plus vif, une réalisation plus sympa. Là, c’est assez plat. Comme le contenu quoi. Par contre, j’ai apprécié les décors, la lumière soignée et les costumes. 

Loin de la foule déchaînée : Photo Carey Mulligan, Tom Sturridge

Bon et puis avouons tout : Si il n’y avait pas eu de suicide de moutons au début du film, on en serait pas tout à fait là, hein ! Satané chien. En attendant, j’aurais ri. Et pas qu’un peu. Non, non, non, la Popcorn s’est bien fendu la poire. Et j’en ris encore.

Bref, vous l’aurez bien compris, pour moi Loin de la foule déchaînée ne restera pas parmi la liste de mes films préférés. Réalisation plate, histoire bien convenue et héroïne agaçante seront les trois choses à retenir. Ah non ! Le suicide de moutons aussi. J’ajoute également que j’irai lire le roman de Thomas Hardy par curiosité.

note - 2 popcorn

ET LES COPAINS, QU’EST-CE QU’ILS EN ONT PENSÉS ?

Chez Ibidouu : « Bon, en résumé, on a un film très beau visuellement, avec des personnages plutôt intéressants mais dont l’histoire ne m’a pas complètement transcendée. Le film m’a plu, mais ce n’était pas un coup de cœur. Ça manquait de passion, de dynamisme (et de Matthias Schoenaerts tout nu). A voir surtout pour les décors et le très bon casting à mon sens ! »

> Sa chronique plus en détail : Popcorn Ciné Club #1 – Loin de la foule déchaînée

Chez Smells Like Rock : « Loin de la foule déchaînée est une belle découverte même si le caractère agaçant de l’héroïne m’a empêché d’avoir un coup de cœur pour cette belle romance. Il faut tout de même souligner que c’est agréable d’avoir une héroïne féministe dans une Angleterre victorienne machiste. Un film à découvrir si vous aimez les romances et les belles histoires. »

> Sa chronique plus en détail : Loin de la foule déchaînée : Une romance féministe à découvrir

Chez Lilylit : « Thomas Vinterberg (le réalisateur de La Chasse) montre encore une fois son amour pour les beaux paysages et les mises en lumière soignées, mais aussi pour les personnages complexes confrontés à une société qui voudrait les enfermer dans des cases. Il est toutefois ici dans un registre beaucoup moins sombre que son film précédent. C’est beau, c’est frais, c’est touchant, bref, un bon film qui nous plonge dans la campagne anglaise victorienne, une époque qui livre toujours des œuvres intéressantes à mes yeux. »

> Sa chronique plus en détail : « Loin de la foule déchaînée » : L’amour est dans le pré

Chez Le Renard Bavard : « En conclusion, ce film ne s’adresse pas du tout à un spectateur tel que moi. En plus l’histoire très balisée et une réalisation terne auront achevé de me maintenir dans un état comateux constant durant le visionnage. Dommage car ce n’est pas ce film qui me fera apprécier le genre. »

> Sa chronique plus en détail : Loin de la foule déchaînée (2015)

POPCORN CINÉ CLUB – MARS 2017

The Grand Budapest Hotel : Affiche

Alors, tu prends ton ticket ?

POSTAGE.png

Advertisements

13 commentaires sur « [#2] Popcorn Ciné Club : Loin de la foule déchaînée »

  1. je suis d’accord avec si y avait pas eu le suicide des moutons on en serait pas là, et aussi si elle avait accepté direct sa demande en mariage (mais bon là y aurait même pas eu de film) , comme j’ai été déçue , dommage. Hâte de voir le film de mars, il est sur Netflix et ça c’est chouette !

    J'aime

  2. C’est dingue j’ai l’impression d’avoir été la seule à beaucoup aimer ce film. Pourtant mon papa qui l’a vu avec moi l’a adoré aussi ! Pour ma part je trouve Gabriel Oak nettement plus touchant qu’un Darcy…

    J'aime

  3. Je te conseille La chasse et Festen qui sont deux films très durs mais incroyables même s’ils sont plus « hermétiques » dans leur forme. Cela sert le film je trouve. Je passe pour Loin de la foule déchaînée donc… (pourtant j’aime bien l’acteur sur ta photo.. Son nom m’échappe cependant O-o’) Peut-être que le roman vaut davantage le détour, j’espère lire ta critique 😉

    J'aime

  4. Ah ah ah j’avais oublié le suicide des moutons ! La scène la plus mouvementée du film ! Sinon je te conseille de voir La chasse, c’est un super film. Bon et puis il a y Mads dedans alors on est un peu obligé’ d’aimer 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s