Dans ma PAL : Avril 2017

the-new-you

Hello, hello mes p’tits popcorn !

Aujourd’hui, on se retrouve pour découvrir ce que j’ai acheté/reçu ce mois-ci ainsi que ce que je compte lire. Comme d’habitude ma PAL déborde bien comme il faut et je ne manque pas de quoi lire. Je n’ai pas fais de vidéos book haul pour Février, mais je pense que ce sera le cas pour Mars. Je vous tiens au courant pour ça. 

ajouts-bibliotheque-pal-popcornandgibberish-wordpress

  • Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille
  • Miss Cyclone de Laurence Peyrin
  • Quoiqu’il arrive de Laura Barnett
  • La vie selon Florence Gordon de Brian Morton
  • Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet
  • Choucroute maudite de Rita Falk
  • Pas si simple de Lucie Castel
  • Leopard Hall de Katherine Scholes
  • Sons of alba de Blandine P. Martin
  • Là où tu iras j’irai de Marie Vareille
  • Les couleurs de la vie de Lorraine Fouchet
  • Meilleurs ennemis de Sally Thorne
  • Avant toi de Jojo Moyes
  • Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp
  • La voleuse de robes de Natalie Meg Evans
  • Si j’avais su que tu deviendrais si belle, je ne t’aurais jamais laissée partir de Judy Chicurel
  • Calendar Girl, T3 Mars de Audrey Carlan
  • La faucheuse de Neal Shusterman
  • Hook de Michelle Millar
  • Long Island de Christopher Bollen
  • Sous la même étoile de Dorit Rabinyan
  • La menace de S.K. Tremayne

SP-netgalley-popcornandgibberish-wordpress

Couverture La voleuse de robes

La voleuse de robes – Natalie Meg Evans 

L’Américaine Alix Gower rêve depuis toujours d’intégrer le monde de la haute couture. Alors, quand sa grand-mère décide de l’emmener à Paris, c’est le bonheur. Sauf qu’elle ne trouve de travail que comme standardiste téléphonique. Un emploi qui l’ennuie à mourir… mais dont elle ne tarde pas à réchapper lorsqu’un reporter de guerre en mission en Espagne lui demande d’enfreindre le règlement en passant son appel, d’urgence vitale, en priorité. Renvoyée, Alix se retrouve sans le sou, jusqu’à ce que son ami Paul lui trouve une place comme petite main chez Javier, une grande maison de couture. Une main qui a accès à toutes les créations de Javier avant les grands défilés. Car la générosité de Paul n’est pas gratuite. Avec deux petites soeurs à sa charge, il a besoin d’argent. Et il a trouvé le moyen de s’en procurer : copier des modèles de grandes maisons de couture pour les revendre au marché noir américain. Alix est reconnue pour ses talents de couturière, sa créativité… Mais plus elle gagne la confiance du célèbre styliste et plus elle regrette de devoir lui voler ses créations. D’autant que ses activités se retournent contre elle : un jour, on l’agresse brutalement. À moins que ce ne soit à cause de son passé qui refait surface. Ou plutôt celui, trouble, de sa famille, dont sa grand-mère refuse d’éclairer les zones sombres.

Couverture Si j’avais su que tu deviendrais si belle, je ne t’aurais jamais laissée partir

Si j’avais su que tu deviendrais si belle, je ne t’aurais jamais laissée partir – Judy Chicurel

Depuis sa rue de Comanche Street, à Long Island, Katie Hanson fait partie de cette jeunesse qui regarde de loin le rêve américain. Alors qu’en 1972 commence son dix-huitième été, que les soirées rallongent, que les rues et la plage s’animent, elle a le sentiment que sa vie reste en suspens. Ses pensées sont ailleurs, tournées vers sa mère qui l’a abandonnée, et vers Luke qu’elle aime secrètement et qui revient, transformé, de deux ans au Vietnam. Entre les confidences de ses meilleures amies et les soirées au bar de l’hôtel Starlight ou le jukebox entonne les classiques de l’époque, il y a pourtant de quoi la divertir. Mitch, vétéran à la jambe de bois qui noie son traumatisme dans l’alcool, y a élu domicile. Tous deux se lient d’amitié. Sous la chaleur écrasante et moite, le temps semble suspendu et propice à la réflexion sur la route à prendre, sur ceux qui nous entourent et que l’on va quitter.

Couverture Long Island

Long Island – Christopher Bollen

Orient, petite bourgade idyllique à la pointe de Long Island, est un lieu sublime à la nature sauvage. L’été, au grand dam des locaux, elle est néanmoins envahie de New-Yorkais fortunés. Paul, un architecte quinquagénaire propriétaire d’une immense villa, vient y passer ses vacances accompagné de Mills, un jeune fugueur pour qui il s’est pris d’affection. C’est alors que de sombres événements viennent chahuter la sérénité d’Orient : le corps d’un résident est retrouvé dans la baie, puis un mystérieux incendie fait des ravages… Dans ce huis clos inquiétant où la psychose se propage, tous les regards se braquent aussitôt sur le seul « outsider » : Mills. Beth, une autochtone de retour de Manhattan après y avoir échoué en tant qu’artiste, va tenter de découvrir la vérité avant que les habitants ne fassent du jeune intrus le coupable idéal.

SP-belfond-popcornandgibberish-wordpress

Couverture Leopard Hall

Leopard Hall – Katherine Scholes

Congo, 1964. Australienne de vingt-cinq ans, Anna Emerson retourne sur sa terre natale du Congo, pour se rendre au chevet de son père mourant, Karl, qu’elle n’a pas vu depuis dix-huit ans. Les retrouvailles sont brèves et, au lendemain de sa mort, un nouveau choc attend la jeune femme : Karl n’est pas son père biologique. Qui est son véritable père ? Pourquoi sa mère n’a-t-elle jamais rien dit ? Et que faire de Leopard Hall, la villa Emerson dont elle a hérité, remplie d’oeuvres d’art pillées aux Africains ? Anna n’a bientôt plus qu’une idée en tête : retrouver son père. Avec Eliza, séduisante photographe américaine et grande entremetteuse politique, la jeune australienne tente de rejoindre le village où elle est née pour en savoir plus sur ses racines. Mais dans ce Congo tout juste indépendant, les tensions sont vives, parfois sanglantes. Et tandis qu’Eliza est embarquée dans une mission secrète auprès des rebelles Simba, Anna, elle, hésite : doit-elle poursuivre son voyage seule ? Ou doit-elle rester auprès des Carling, ce couple de missionnaires qui viennent en aide aux lépreux ? De l’autre côté du lac Tanganyika, un homme se prépare pour une mission paramilitaire des plus dangereuses, classée  » secret défense « . Un homme qui n’a plus goût à rien depuis vingt-cinq ans, date à laquelle il a renoncé à ses droits sur sa fille. Un homme qui ne se doute pas que, dans un lieu appelé Leopard Hall, le destin a placé une surprise sur son chemin…

SP-heloise-dormesson-popcornandgibberish-wordpress

Couverture Les couleurs de la vie

Les couleurs de la vie – Lorraine Fouchet

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D’autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n’est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d’une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort… Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n’est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du « vrai » Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.

SP-mirobole-editions-popcornandgibberish-wordpress

Couverture Choucroute maudite

Choucroute maudite – Rita Falk

Bienvenue dans le village de Niederkaltenkirchen, Bavière, pour une comédie policière haute en couleur. Le commissaire Franz Eberhofer, viré de Munich pour raisons disciplinaires, se la coulait douce dans sa bourgade natale : les patrouilles finissaient invariablement devant une bière chez Wolfi, en promenade avec Louis II – son chien –, dans la boucherie de son copain Simmerl ou à table avec sa mémé sourde comme un pot. Ça, c’était jusqu’à ce que les membres de la famille Neuhofer claquent l’un après l’autre, avec la mère retrouvée pendue dans les bois, le père électricien électrocuté, et le fils aîné aplati façon crêpe sous le poids d’un conteneur. Ne reste plus que Hans, le fils cadet.

SP-les-escales-popcornandgibberish-wordpress

Couverture Sous la même étoile

Sous la même étoile – Dorit Rabinyan

Tout commence par le froid glacial d’un hiver à New York et tout se termine sur le sable brûlant des plages de Jaffa. Le hasard a fait se rencontrer et s’aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d’autres circonstances. La femme, c’est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L’homme, c’est ‘Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah. À New York, espace neutre hors du temps et de la politique, Liat et ‘Hilmi décident de s’immerger, le temps d’un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d’expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu’ils se sont créé, Liat et ‘Hilmi ont décidé d’ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s’imposer…

Et vous, qu’avez-vous prévu de lire en Avril ?

Publicités

13 commentaires sur « Dans ma PAL : Avril 2017 »

  1. Je suis en train de lire Là où tu iras, j’irai ! Et après j’ai deux autres livres qui m’attendent sur Netgalley.. La délicatesse du homard et Normal(e), plus tous mes livres de médiathèque. On y croit, ça va le faire !
    Bon courage avec tout ça ! On peut se tenter une LC pour Avant toi si tu veux, ça fait un moment qu’il est dans ma PAL :p

    J'aime

  2. La voleuse de robes est très sympa, je conseille 🙂 !
    Sinon, j’ai reçu quelques SP, comme Là où tu iras j’irai et Si j’avais su que tu deviendrais si belle, je ne t’aurais jamais laissée, qui me font très envie 😉

    J'aime

  3. Sous la même étoile ne devrait pas tarder à arriver dans ma BAL. J’ai hâte ! En espérant que la poste ne me joue pas des tours une nouvelle fois en me perdant mon exemplaire.
    Si j’avais su que tu deviendrais si belle, je ne t’aurais jamais laissée partir me tente énormément. J’ai d’ailleurs failli me l’acheter à Cultura avant d’hésiter et de le poser.
    En tout cas, ta PAL a bien grandi et avec de bien belles lectures !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s