livre

[#72] Leopard Hall de Katherine Scholes

Hello, hello mes p’tits popcorn’s !

J’espère que Pâques s’est bien passé et que vous avez mangé plein de chocolat ! Aujourd’hui, on se retrouve pour un billet lecture tout chaud avec Leopard Hall de Katherine Scholes. Je remercie la maison d’édition Belfond et surtout Carine pour l’envoi de ce roman. Leopard Hall inaugure notre partenariat autour de leur nouvelle collection intitulée Le Cercle.

katherine-scholes-leopard-hall-critique-avis-le-cercle-belfond-partenariat-service-presse-popcornandgibberish-wordpress

resume-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

Congo, 1964. Australienne de vingt-cinq ans, Anna Emerson retourne sur sa terre natale du Congo, pour se rendre au chevet de son père mourant, Karl, qu’elle n’a pas vu depuis dix-huit ans. Les retrouvailles sont brèves et, au lendemain de sa mort, un nouveau choc attend la jeune femme : Karl n’est pas son père biologique. Qui est son véritable père ? Pourquoi sa mère n’a-t-elle jamais rien dit ? Et que faire de Leopard Hall, la villa Emerson dont elle a hérité, remplie d’œuvres d’art pillées aux Africains ? Anna n’a bientôt plus qu’une idée en tête : retrouver son père.

mon-avis-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

C’est la première fois que je lis un roman de Katherine Scholes et je peux vous dire que j’ai été ravie de ma découverte. Leopard Hall nous embarque dans le Congo des années 60 avec une héroïne, certes, naïve aux premiers abords mais qui va se découvrir tout le long du roman. 

Commençons par le commencement : nous suivons Anna, une jeune femme de 25 ans, qui est secrétaire et vit en Australie. Un détective privé va lui apprendre que son père la recherche et qu’il est mourant. Anna va prendre son courage à deux mains et s’envoler au Congo pour faire la rencontre de sa vie. En parallèle, nous suivons Dan, un homme qui s’engage dans l’armée congolaise pour reprendre repousser les mouvements rebelles d’un groupe nommé les Simbas.

Dans cette histoire, j’ai été menée en bateau car Dan apparaît très vite sans qu’on nous le présente. J’avais donc plusieurs suppositions et au fur et à mesure, j’ai très vite compris qui il était. Ensuite, plus j’avançais dans le roman et plus je me demandais comment la rencontre allait se faire. Rien a été simple et je peux vous dire qu’Anna a bien été malmenée. Malmenée, mais c’est une aventure qui l’a fait grandir et comprendre une autre histoire du monde bien loin des visions de sa mère où tout doit être lisse et propret.

Leopard Hall se range aussi parmi les romans où on en apprend plus sur un pays. Ici, il s’agit du Congo et j’ai été ravie d’en apprendre plus sur un pays méconnu. Dominé par les Belges, il y a eu une guerre d’indépendance et depuis, le pays part à vau-l’eau car les Congolais au pouvoir ne savent pas comment gérer un pays. De là, les Simbas, un mouvement rebelle, cherche à prendre le pouvoir en faisant un carnage terrible que ce soit envers les Européens ou envers les Congolais. Même si c’était intéressant, j’avoue avoir eu un peu de mal avec les récits de guerre de Dan. Il prend du recul sur ce qu’il nous raconte et j’ai trouvé que ça lui donnait un air mécanique. Pareil que pour Anna, ça se bonifie au cours du roman, mais le début a été un peu rude quand je lisais sa partie.

L’autrice nous décrit à merveille le Congo et j’ai adoré voyager dans un pays que je ne connaissais pas. Personnellement, j’ai très bien su me représenter les lieux emblématiques qu’elle nous présente, que ce soit Leopard Hall, le Lac Taganyika ou encore l’hôpital où travaillent les Carling. C’est assez rare que je me représente les décors avec autant de précision.  

Katherine Scholes nous amène donc un roman avec un fond historique très intéressant avec une histoire familiale touchante. J’ai beaucoup apprécié ce roman malgré quelques longueurs et je suis très curieuse de lire un autre roman de cette autrice qui s’intitule « Les fleurs sauvages des bougainvilliers« .

note - 4 popcorn-vfinal-popcornandgibberish

Publicités

20 thoughts on “[#72] Leopard Hall de Katherine Scholes”

  1. C’est un roman que je veux absolument, certainement l’une des parutions du mois qui me tentent le plus ! Je vais me ruer à la librairie dès demain pour me le procurer je pense ahah 🙂
    Ta chronique est superbe au passage, quel bel hommage à ce roman ! J’ai hâte de pouvoir en discuter avec les discussions communes du Cercle Belfond !

    J'aime

  2. On a vraiment eu le même ressenti avec cette lecture, c’est marrant, j’ai plus eu du mal au début avec les récit de guerre de Dan, qui me semblait très longs. Mais petit à petit le personnage m’a vraiment plu. C’est un très beau livre, et je suis heureuse qu’il t’ai plu autant qu’à moi 🙂

    J'aime

  3. J’avais lu La Lionne, de cette auteure, et je n’avais pas du tout aimé, ce qui fait que je n’ai jamais essayé d’en lire un autre. Mais celui-ci semble intéressant 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s