Lecture Commune

Lecture Commune : La quiche fatale de M.C. Beaton

Hello, hello mes p’tits loupiots !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle lecture commune. Cette fois, c’est aux côtés de Nolwenn du blog Ibidouu et nous avons lu le premier tome d’Agatha Raisin intitulé La quiche fatale. Je vous préviens : vous allez avoir pas mal de nos aventures littéraire avec la copine Nolwenn ! On a plein de lectures communes à prévoir !

La quiche fatale - fiche lecture.jpg

résumé

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

mon avis

Depuis le temps que je devais faire la connaissance d’Agatha, je peux vous dire que je n’ai pas été déçue du voyage ! La quiche fatale est un roman qui se dévore en quelques heures et le dépaysement a été total.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Agatha, reine de la communication à Londres, qui prend sa retraite dans les Costwolds. Elle peut se révéler antipathique par moment avec son besoin d’être la meilleure/appréciée auprès des voisins. Ce défaut va l’amener à tricher lors du concours de la meilleure quiche de son village et quelqu’un va mourir en mangeant la sienne. Agatha se transforme donc en une sorte de Miss Marple pour aller trouver l’assassin.

La construction du récit est décousue. M.C. Beaton nous présente son personnage et l’arrivée du concours de quiche vient rapidement. Or l’enquête en elle-même n’est pas traitée en continue mais plutôt par phase. Les moments où l’enquête n’est pas au cœur de l’intrigue, on se concentre sur l’adaptation d’Agatha dans son nouvel environnement. Je me suis laissée portée par cette aventure, mais j’avoue qu’à certains moments je me demandais comment tout allait se dénouer quand je voyais le peu de pages restants.

En fait, il ne faut pas voir ce roman comme étant un roman détective mais un mélange savant entre une enquête à résoudre et la chick-litt. En effet, le ton est léger et drôle et cela le rend parfait pour caler le roman entre deux lectures plus « lourdes ». M.C. Beaton en profite également pour nous décrire la vie dans un village typiquement anglais. On y découvre que même dans les lieux paumés se cachent des personnes pas forcément bonnes sous tout rapport. 

Pour conclure, La quiche fatale est un premier tome bien sympathique qui sera parfaite entre deux lectures plus compliquées. Agatha Raisin n’est pas un personnage auquel on s’attache facilement, mais avec le temps elle se bonifie, alors laissez-lui sa chance !

3 popcorns

La critique d’Ibidouu

Publicités

14 réflexions au sujet de “Lecture Commune : La quiche fatale de M.C. Beaton”

  1. Cette saga est très sympa (je compte le tome 3 en septembre). Même s’il ne faut pas forcément lire ces romans pour l’enquête policière, l’ambiance so british est délicieuse. J’avais trouvé le tome 2 encore plus prenant que La quiche fatale !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s