cinéma

Plonger : Quand Amour et Destruction ne font plus qu’un.

Hello, hello mes p’tits loups !

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article ciné. Ça faisait longtemps dis donc ! J’ai eu l’occasion de voir Plonger de Mélanie Laurent lors de la Cérémonie de Clôture de la 39ème édition du Cinemed. Le film sortira en salles le 29 Novembre prochain. 

Plonger raconte l’histoire de Paz et César, un couple qui s’aime passionnément. Paz est une photographe espagnole. Elle a soif d’aventures, de voyage et de rencontres. César, quant à lui, est un ancien reporter de guerre et préfère s’extraire du tumulte du monde. Paz est enceinte et cette perspective l’angoisse, l’étouffe. Elle va s’éloigner de César et finir par disparaître laissant l’enfant et César sans explication.

Plonger : Photo María Valverde

Sensualité. C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit en regardant les premiers plans de Plonger. On découvre Paz et César, ce couple qui s’aime passionnément. Gilles Lellouche et Maria Valverde jouent à merveille ce couple qui s’adore. Yeux qui pétillent, sourire en coin, oui, j’y ai cru. Paz et César sont en vacances et comme le résume la photo ci-dessus, tout est en parfaite harmonie. 

Puis vient le retour à Paris. La luminosité devient plus grise, plus triste. Paz et César commencent à moins supporter la routine qui s’installe entre eux. Paz souhaite faire un voyage au Yémen pour y faire des photographies. César s’oppose. Cette opposition va créer une fissure dans ce couple. Le fait que Paz tombe enceinte ne va pas renforcer leur lien et le couple va continuer à dépérir jusqu’au départ de Paz. 

Plonger : Photo Gilles Lellouche, María Valverde

Mélanie Laurent nous filme une femme qui perd toute substance et qui doit vivre sous cloche car son compagnon l’a décidé. Si ce thème m’a plu, j’ai trouvé dommage que ce propos s’éternise et s’étiole pour finir sans saveur. Paz va bien entendu essayer de se battre pour contrer ce sentiment de vide en elle, mais une fois que nous avons compris que ça n’irait pas en s’arrangeant, on aurait pu avancer sur leur histoire. Le départ de Paz survient presque à la fin du film et pour moi, il était déjà trop tard. 

Ce départ va mettre plus en lumière César qui va essayer de comprendre le choix de Paz. Gilles Lellouche incarne à merveille cet homme désespéré et qui en même temps doit maintenir l’équilibre à la maison pour son fils. César m’est apparu plus humain dans cette partie du film et je pense que c’est grâce au jeu d’acteur de Gilles Lellouche. 

Ne vous attendez pas à un happy end, Plonger montre comment un couple peut sombrer parce que leur façon de vivre n’est pas compatible, mais aussi parce que César exerce une emprise sur Paz sous prétexte qu’elle est une femme. Un film qui mérite d’être vu même si en sortant de la salle, je suis restée mitigée sur la force du propos.

3 popcorns

Publicités

2 thoughts on “Plonger : Quand Amour et Destruction ne font plus qu’un.”

  1. Quand j’ai vu la bande annonce j’ai eu déjà ce sentiment de longueur..et tu le confirmes avec ton article. J’adore Mélanie Laurent et j’avais déjà trouvé Respire longuet sur les bords..Mélanie s’attarde sur les sentiments et les états de ses perso et je crois qu’elle s’y perd un peu parfois.. Je ne sais pas si j’irais le voir au ciné du coup ou si je l’attends en dvd..
    Chouette article en tout cas 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s