livre

5 livres, 1 article : Quand la romance princière découvre des secrets de famille à cause du Sort pendant la préparation d’un mariage !

Hello, hello mes p’tits popcorn !

Je me suis sentie d’humeur volubile avec mon titre à rallonge. Mais je n’y peux rien si je suis contente de dépoussiérer mes soldes façon Popcorn & Gibberish ! Car oui, aujourd’hui, nous allons discuter de 5 romans. 5 romans qui m’ont beaucoup plu ces derniers temps et dont j’avais envie de vous parler. 

Mais quels sont-ils ? Pour la romance princière, en fait, ils sont même deux. Deux frères absolument incroyables dont un m’a franchement remonté le moral après le Royal Wedding. Oui, j’ai nommé Nicholas et Henry de Emma Chase. Pour les secrets de famille, l’auteure est connue pour en être notre petite reine française. J’ai nommé bien évidemment Clarisse Sabard avec Le jardin de l’oubli. Continuons avec le Sort. Plus compliqué pour celui-ci, mais il s’agit de La Destinée, la Mort et moi comment j’ai conjuré le Sort de S.G. Browne. Enfin, encore le thème du mariage avec cette fois une sortie Lumen : Once and for all de Sarah Dessen. Je remercie Lumen, 10/18 et les éditions Charleston pour l’envoi de ces romans. 

Couverture Il était une fois, tome 1 : Nicholas

Il était une fois, T1 Nicholas de Emma Chase.
Sorti le 01.02.18, Hugo Romance

Résumé : Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?
Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.
Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.
Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

Mon avis : Je triche un peu car j’ai lu ce tome, il y a plusieurs mois. Nicholas nous entraîne dans les coulisses de la royauté de Wessco qui ressemble furieusement à l’Angleterre. Notre Nicholas va devenir roi et la reine Lenora souhaite qu’une femme devienne vite son épouse. Olivia est, quant à elle, serveuse à New York où elle croule sous les dettes, avec un père alcoolique et une sœur dont elle s’occupe. Alors les préoccupations princières ne font carrément pas partie de son quotidien. Mais elle va rencontrer Nicholas et entre eux deux cela va vite devenir électrique. J’ai adoré ce premier tome que j’ai dévoré en quelques heures. Nicholas et Olivia sont hyper attachants. C’est de la romance guimauve qui fait du bien de temps en temps. 

4 popcorns

Couverture Il était une fois, tome 2 : Henry

Il était une fois, T2 Henry de Emma Chase
Sorti le 01.03.18, Hugo Romance

Résumé : Son frère aîné ayant abdiqué, Henry devient l’héritier du royaume de Wessco. Refusant de prendre sa responsabilité au sérieux, il décide de devenir le héros d’une téléréalité dans laquelle vingt aristocrates doivent rivaliser pour le séduire et devenir reine. Il tombe sous l’emprise de la sœur d’une des participantes, Sarah, une timide bibliothécaire issue de la noblesse.

Mon avis : Comme je le disais dans l’article, j’étais en post-dépression Royal Wedding quand ma chère Iris est venue me souffler l’idée d’un roman qui allait beaucoup me plaire : Henry. Dispo dans ma liseuse, ni une, ni deux, je l’ai ouvert et là boum patatra. Si j’ai beaucoup aimé Nicholas, j’ai franchement adoré Henry. Ce tome m’aura énormément touché par l’histoire de Sarah. L’univers de la télé-réalité me plaît toujours (de toute façon dès qu’il y a une caméra quelque part dans un roman, ça m’attire) même si il n’est pas vraiment mis en valeur. Non vraiment, l’histoire d’Henry et Sarah est vraiment toute choupie et je l’ai dévoré en quelques heures là encore. Emma Chase m’a vraiment fait rêver avec ces histoires de Princes à la recherche de la Princesse Parfaite.

5 popcorns

Couverture Le jardin de l'oubli

Le jardin de l’oubli de Clarisse Sabard
Sorti le 13.02.18, Charleston 

Résumé : 1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d’un secret.
Un siècle plus tard, Faustine, journaliste qui se remet tout juste d’une dépression, se rend dans l’arrière-pays niçois afin d’écrire un article sur la Belle Époque. Sa grand-tante va lui révéler l’histoire d’Agathe, leur aïeule hors du commun. En plongeant dans les secrets de sa famille, la jeune femme va remettre en question son avenir.

Mon avis : Premier roman de Clarisse Sabard que je lis et je peux vous dire que Le jardin de l’oubli est un très bon roman. Certes, je n’en suis pas au coup de cœur, mais toute la partie sur Agathe m’a franchement plu et donné envie de tourner les pages pour avoir le fin mot de l’histoire. Clarisse Sabard m’a fait voyager jusqu’à Caussières, découvrir la Belle Epoque à Nice et Monaco et c’était franchement dépaysant. Alors certes, je suis un peu moins fan de Faustine car je l’ai trouvé un poil radoteuse, mais il y a une ribambelle de personnages secondaires haut en couleurs qui aident à ne pas se focaliser dessus. Clarisse Sabard traite de différents sujets qui mis bout à bout semblent n’avoir rien en commun, mais qui au final forme ce beau roman. A découvrir si ce n’est pas encore le cas !

4 popcorns

Couverture La destinée, la mort et moi, comment j'ai conjuré le sort

La Destinée, la Mort et moi, comment j’ai conjuré le Sort de S.G. Browne
Sorti le 05.04.18, 10/18 éditions

Résumé : Au cours des derniers millénaires, Sergio en est venu à détester son travail. incarnant le Sort, il est en charge de l’attribution des heurs et malheurs qui frappent la plupart du genre humain, les 83% qui font toujours tout foirer. Ecoeuré par l’interminable défilé de toxicomanes et de politiciens carriéristes qui lui incombent, il doit en plus subir l’insupportable bonne humeur de Destinée, responsable des Grands Hommes qu’elle guide avec une satisfaction béate vers la consécration d’un prix Nobel ou d’un titre de Meilleur Joueur du Super-Bowl. Pour aggraver les choses, il est brouillé avec la Mort à cause d’une querelle vieille de 500 ans, et ses meilleurs amis sont Paresse et Gourmandise. Et le pire de tout ? Il vient de tomber amoureux de sa voisine, Sara Griffen, une jeune mortelle dont le sort dépend de Destinée. Entamer une relation avec elle viole la règle n°1 et au moins une dizaine d’autres, déclenchant d’énormes répercussions cosmiques qui pourraient bien le priver de son immortalité… ou le conduire à un destin pire que la mort…

Mon avis : S.G. Browne me faisait de l’œil depuis son fameux dyptique Andy Warner où on côtoyait des zombies, publié chez Mirobole Editions. Pourtant, c’est avec La Destinée, la Mort et moi, comment j’ai conjuré le Sort que j’ai sauté à l’eau et grand bien m’en a pris ! S.G. Browne donne beaucoup de cynisme à notre Sergio alias le Sort sur notre société consumériste. Et puis il est quand même déprimé que ses humains foutent toujours tout en l’air. Il aimerait bien être du côté de Destinée. Parce qu’en plus d’être sexy, elle côtoie les 3% des Humains à avoir un avenir brillant. Et notre Sort est malchanceux : il tombe amoureux d’une humaine. Et ça c’est carrément interdit. Et quand on a ça entre les mains, je peux vous dire que c’est difficile d’en dégager une chronique digne de ce nom. Parce que c’était bon. C’était drôle. Et parfois pas du tout. C’était surprenant et en même temps, un peu facile par moment. C’est un OVNI. Un livre à la couverture pétaradante qui nous amène loin et qui nous parle d’amour. 

4 popcorns

Couverture Once and for all

Once and for all de Sarah Dessen
Sorti le 08.03.18, Lumen Editions

Résumé : À l’aube de son entrée en fac, Louna passe son été à assister sa mère, qui a fait du plus beau jour de votre vie sa spécialité et a embrassé la profession de wedding planner. Louna est au premier rang pour s’émouvoir avec les uns et partager le stress des autres, observer les vœux et les regards, les discours et les sourires. En fin de soirée, tandis que ses collègues et amis parient sur la longévité de chaque mariage, Louna soupire, absolument sûre d’une chose : l’amour, ce n’est pas pour elle. Ce n’est plus pour elle. Et si l’été lui donnait tort ?

Mon avis : Once and for all m’a eu à sa couverture toute douce et le thème du wedding planner. J’ai eu du mal avec Louna par son pessimisme, sa façon de voir les choses comme si elle avait 50 ans et non 18, ça passe moyen. Il y a aussi le fait qu’on ne comprenne pas tout de suite les flash-back, j’aurais aimé que ce soit plus clair. On a aussi un manque d’intrigue réel. Mais j’ai clairement adoré tout le reste. Les personnages secondaires sont excellents surtout Ambrose qui m’a fait rire plusieurs fois. Le thème est excellent, j’ai adoré me plonger dans chaque mariage avec ses déboires inévitables. Et j’ai également apprécié le sujet sous-jacent que Sarah Dessen met en avant l’air de rien. En lisant d’autres chroniques, j’ai vu que tout le monde le gardait secret alors je continue à mon tour. C’est une belle découverte, une romance young-adult bien sympathique !

4 popcorns


Ce sera tout pour aujourd’hui ! Je n’avais pas fais attention que l’article était si long, j’espère que cela ne vous dérange pas… Que lisez-vous en ce moment ? Avez-vous lu un de ces romans ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires. Bon mercredi à tous.

Publicités

6 réflexions au sujet de “5 livres, 1 article : Quand la romance princière découvre des secrets de famille à cause du Sort pendant la préparation d’un mariage !”

  1. J’ai également beaucoup aimé « Le jardin de l’oubli » mais ma préférence ira sans conteste à « Les Lettres de Rose » 🙂 Même si l’écriture de Clarisse ne cesse de s’améliorer. J’aimerai beaucoup découvrir « Once and for all » 🙂

    J'aime

  2. J’ai adoré le Roman de Clarisse Sabard ❤ Nicola, Henry et Once and for all me font super envies depuis leur parution, mais bon…. il y en a tellement qui sortent et qui ont l'air géniaux ! ^^

    J'aime

  3. J’ai commencé Nicholas pour faire plaisir à une amie, mais je t’avouerais que je n’ai pas réussi à le terminer, ce genre d’histoire n’est vraiment pas ma tasse de thé… Mais je peux comprendre que ça puisse plaire à d’autres lecteurs/lectrices 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s