Humeur

Les romans à lire sortis début 2018 !

Hello, hello mes p’tits popcorn !

Depuis plusieurs mois, je remarque qu’un terme de recherche revient souvent sur mon tableau de bord WordPress. Il s’agit de « livre à lire absolument en 2018 » ou « roman à lire en 2018 » et à chaque fois, cela amène l’utilisateur au challenge 12 romans à lire en 2018. Oui, ce challenge où je n’ai encore lu AUCUN roman (c’te honte !). Et en plus, il n’y a aucun roman datant de 2018 dans ce challenge et je ne sais pas si ça aide véritablement le lecteur qui a tapé sur Google… Alors dans le doute, et parce qu’aussi c’est cool de faire un bilan de mes lectures, voici les romans sortis en 2018 que je vous conseille les yeux fermés.

Nous sommes le 11 juin, 2018 a posé sa valise il y a six mois et j’ai lu 37 livres jusqu’à présent. Globalement, les mauvaises lectures ont été rares, aussi n’hésitez pas à fouiller dans cet onglet ou celui-ci pour découvrir d’autres romans. En tout cas sur ces 37 lectures, je vais vous en présenter 6. Six lectures que l’on va très certainement retrouver dans mes romans favoris de l’année 2018, mais il reste 6 mois donc tout peut changer. Prêt pour découvrir ces six romans ? Prenez un café et on y va !


UN FILS PARFAIT

Mathieu Menegaux – Editions Points – 01.02.18

Résumé : Quand on épouse le prince charmant, beau et brillant, qu’on a avec lui deux petites filles adorables, comment imaginer un seul instant que le pire puisse arriver ? Qu’il a menti sur tout, tout le temps ? Qu’il va falloir se résoudre à affronter celui qu’on a tant aimé dans une lutte sans merci ?
Inspiré d’une histoire vraie, le récit poignant du combat d’une mère contre la machine judiciaire.

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Sans avoir été un coup de cœur, Un fils parfait est un roman percutant. Mathieu Menegaux raconte l’histoire d’une mère qui va se battre contre le système judiciaire pour que la vérité éclate même si pour Daphné, l’héroïne, celle-ci est dure à croire. Le récit n’est jamais vulgaire au contraire je l’ai trouvé très réaliste et une humanité se dégage de Daphné. Le bémol, à mon sens, dans ce roman est la fin qui est facile pour Maxime, l’époux de Daphné. Lu très rapidement (le roman est court), Un fils parfait aura été une lecture marquante dans ma vie de lectrice et je pense pour longtemps.

>> Lire mon avis 


LES BELLES

Dhonielle Clayton – Collection R – 22.02.18

Résumé : Ne souffrez plus pour être une Belle.
Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses sœurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…
Le premier volet d’une série éblouissante.

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Place à un peu de littérature jeunesse dans ce top avec cette nouvelle saga intitulée Les belles. Ce premier tome m’a énormément plu par tout l’aspect politique dans cet univers créé de toutes pièces par Dhonielle Clayton. J’ai beaucoup aimé ce jeu des couleurs, c’est vraiment un souvenir que j’ai de ce roman : les couleurs. Dhonielle Clayton fait des descriptions très visuelles qui m’a aidé à m’immerger dans le récit. Notons tout de même des répétitions qui forment une stagnation du récit, mais l’engouement a été tel que j’en suis indulgente. Vraiment si vous êtes amateurs de romans adolescents ou si vous avez un ado qui aime lire, je vous conseille ce premier tome !

>> Lire mon avis


L’AILE DES VIERGES

Laurence Peyrin – Calmann-Levy – 28.03.18

Résumé : Doit-on trahir ses convictions et ses rêves pour un peu de bonheur ?
Un extraordinaire portrait de femme libre.
Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le coeur lourd. Car aujourd’hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une sage-femme féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s’installer dans une chambre de bonne. Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n’est pas chose aisée pour cette jeune femme cultivée et émancipée. Mais Maggie va bientôt découvrir qu’elle n’est pas seule à se sentir prise au piège à Sheperd House et que, contre toute attente, son douloureux échec sera le début d’un long chemin passionnel vers la liberté.

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Si vous ne connaissez pas Laurence Peyrin, déjà il faut y remédier sur le champ ! J’ai découvert cette auteure par hasard sur une table de librairie en mai 2015 et ce fut le coup de foudre. 3 ans après, c’est avec L’aile des vierges que je m’envole à nouveau dans le monde imaginé par Laurence Peyrin et c’est encore un gros coup de cœur. Habituée au genre contemporain, cette fois l’auteure nous amène dans l’historique et n’oublie pas son apport de romance qui est toujours en seconde ligne dans ses romans. Si vous aimez Downton Abbey, vous aimerez L’aile des vierges. Si vous aimez les héroïnes indépendantes, fortes et résolument moderne, L’aile des vierges est fait pour vous. 

>> Lire mon avis


LA FAUCHEUSE, T2 THUNDERHEAD

Neal Shusterman – Collection R – 15.03.18

Résumé : Intelligence artificielle omnipotente qui gère la Terre pour l’humanité, le Thunderhead ne peut en aucun cas intervenir dans les affaires de la Communauté des Faucheurs. Il ne peut qu’observer… et il est loin d’aimer ce qu’il voit.
Une année s’est écoulée depuis que Rowan a volontairement disparu des radars. Depuis, il est devenu une véritable légende urbaine, un loup solitaire qui traque les Faucheurs corrompus et les immole par le feu. La rumeur de ses faits d’armes se propage bientôt à travers tout le continent Méricain.
Désormais connue sous le nom de Dame Anastasia, Citra glane ses sujets avec beaucoup de compassion, manifestant ouvertement son opposition aux idéaux du « Nouvel Ordre » institué par Maître Goddard. Mais lorsque sa vie est menacée et ses méthodes remises en question, il devient clair que les faucheurs ne sont pas tous prêts à embrasser le changement qu’elle propose.
Le Thunderhead interviendra-t-il ? Ou se contentera-t-il d’observer la lente descente aux enfers de ce monde parfait ?

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Bon évidemment, là je parle d’un tome 2 et il ne se lit clairement pas indépendamment donc lisez depuis le début. La saga La faucheuse est une saga pour ado qui est extrêmement mature qui plaira autant aux petits qu’aux grands. Comme Haribo quoi. Ce tome 2 continue d’être une bombe aux rebondissements inattendus où Neal Shusterman ne part jamais dans la facilité. Ses héros souffrent et nous, lecteurs, aussi ! Bref, une saga que je vous recommande chaudement !

>> Lire mon avis


IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES

Virginie Grimaldi – Fayard – 02.05.18

Résumé : Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Virginie Grimaldi nous a concocté un récit feel-good qui m’a permis de m’évader en Scandinavie pendant plusieurs heures. La qualité d’écriture de cette auteure est telle qu’à chaque fois il est impossible de lever le nez du bouquin avant de l’avoir terminé. J’ai trouvé Il est grand temps de rallumer les étoiles émouvant, sincère, triste mais en même temps joyeux. C’est vraiment le genre de roman qui se vit et qui marque le lecteur d’une empreinte bienveillante. Virginie Grimaldi est décidément trop forte elle aussi et je vous conseille ces autres romans !

>> Lire mon avis


LE CLUB DES VEUVES QUI AIMAIENT LA LITTÉRATURE ÉROTIQUE

Balli Kaur Jaswal – Belfond – 03.05.18

Résumé : Âgée d’une vingtaine d’années, Nikki vient d’abandonner ses études et travaille dans un pub en attendant de trouver sa voie. Une émancipation peu courante pour une jeune femme sikh. Jusqu’au jour où, partie déposer une annonce au temple de Southall pour sa sœur en quête d’un mariage arrangé, Nikki tombe sur une étonnante offre d’emploi : on cherche une enseignante pour donner un cours de creative writing à un petit groupe de femmes siks. Elle aime lire, elle aime écrire, elle saute sur l’occasion. 
Mais alors qu’elle pensait animer un atelier d’écriture à des apprentis auteurs, elle se retrouve face à une poignée de femmes majoritairement analphabètes, délicieusement déchaînées, bien décidées à parler d’érotisme et à partager leurs expériences amoureuses et familiales, souvent comiques, parfois bouleversantes, mais toujours pleines d’humanité… 
Quand un banal club de lecture devient le théâtre des plus incroyables révélations… Au croisement entre Joue-la comme Beckham, Kaboul Beauté et Sept mers et treize rivières, un roman d’ empowerment féminin grand public, qui questionne avec originalité et peps la place des femmes et le poids de leur voix dans une société dominée par la religion, la tradition et les hommes.

Pourquoi lui laisser sa chance ? : Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique est un roman que j’avais beaucoup aimé pendant ma lecture mais sans avoir été un coup de cœur. Cependant, des semaines après l’avoir lu, il se trouve que je n’ai que ce roman à la bouche et que je conseille de mille et unes façon. Alors je me dis qu’un truc s’est produit entre lui et moi et si il s’est produit, il faut que je vous en parle. Ce roman traite de sujets importants et l’auteure cherche à donner une voix à des femmes qui n’en ont pas. Cependant, une légèreté se dégage du récit ce qui ne donne pas un roman lourd et qui tombe des mains. Tous les personnages m’ont plu et à la fin du roman, j’avais l’impression de quitter des amies. Un roman féministe et touchant qui ravira tous les lecteurs en quête d’ouverture d’esprit et d’envie de découvrir une autre culture. 

>> Lire mon avis


C’est donc terminé pour cet article avec ces 6 romans que je retiens pour l’instant de l’année 2018. Il me tarde de faire de belles découvertes encore, d’ailleurs je vais continuer une de mes 5 lectures en cours (j’ai honte si vous savez …). Néanmoins, dites-moi dans les commentaires si vous avez lu l’un des romans présentés ou si vous êtes (ou non) intéressés par eux. Bon lundi à tous !

Publicités

7 réflexions au sujet de “Les romans à lire sortis début 2018 !”

  1. Je plussoie pleinement pour Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique 😀
    Il faut que je lise le Virginie Grimaldi et le tome 2 de La Faucheuse ! Et Les Belles est au programme de juin héhéhé.
    C’est une bonne idée d’article mon Popcorn ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s