Lecture Commune

The hate U give de Angie Thomas : coup de cœur pour ce roman plein d’humanité !

Hello, hello mes p’tits popcorns !

Il est l’heure de discuter roman les gars ! Et pas du petit roman, hein, non on va parler du bon roman. Je dirai même que ce roman est une petite pépite ! The hate U give de Angie Thomas a fait sensation lors de sa sortie française en avril, mais c’est au mois d’août que j’ai dévoré ce roman. Pour cette lecture, j’ai fais le voyage avec ma fidèle cop’s Ibidouu et (première LC ensemble !) avec Isa la Rousse

Entete_TheHateUGive_AngieThomas_Critique_Popcornandgibberish.png

Ban_Résumé_Popcorn&Gibberish_V4

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. 
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. 
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Ban_MonAvis_Popcorn&Gibberish

The hate U give attendait dans ma PAL depuis pratiquement sa sortie. Pourtant, j’ai attendu que le phénomène passe un peu pour déguster ce roman. Bon comme je l’ai dis en début d’article, THUG (pour les intimes !) est une pépite donc vous savez d’office que c’est un coup de cœur pour moi. Mais pourquoi ? Allez-y continuez à lire !

Dans ce roman, nous suivons Starr, une adolescente afro-américaine de 16 ans, qui jongle entre deux « vies » : elle vit dans un quartier dit à risques où elle côtoie la violence des gangs, mais étudie dans un lycée blanc de banlieue chic. Au début du roman, Starr se rend à une soirée qui va dégénérer. Alors qu’elle s’enfuit avec Kalil, son meilleur ami, en voiture, ils vont être arrêté par un policier. Policier qui finira nerveux face à deux adolescents et qui abattra Kalil de trois balles dans le dos. De là, nous allons suivre le combat de Starr pour rétablir la vérité.

Avec The hate U give, Angie Thomas nous livre un roman coup de poing. Coup de poing car, malheureusement, THUG révèle la réalité qui se passe aux Etats-Unis pour les afro-américains. Dès que l’enfant a 12/13 ans, les parents lui apprennent à bien se comporter face aux policiers si il doit subir un contrôle tout ça parce qu’il est noir. Et c’est inadmissible. J’enfonce des portes ouvertes, hein, je ne ferai pas avancer les choses, mais en 2018 c’est inadmissible. The hate U give a le mérite de faire prendre conscience aux plus jeunes – le roman est un livre jeunesse – que nous ne sommes pas égaux et qu’il est grand temps que ce soit le cas. Et pour ça merci Angie Thomas. Merci de vouloir éveiller les consciences afin que les gens fassent preuve d’ouverture d’esprit. Notez qu’elle parle de la condition aux Etats-Unis, mais je suis certaine que l’on peut transposer ça dans nos cités françaises. Je dis ça, je dis rien !

Si le propos est coup de poing et ne manquera pas de vous faire réagir, l’auteure n’oublie pas de nous faire rire et de nous toucher. C’est l’autre chose qui m’a énormément plu : l’humanité qui se dégage de ce roman. Tous les personnages sont très intéressants et ont des profils différents. Ainsi, dans la famille Carter, le père de Starr est un ancien membre de gang, militant pour la cause afro-américaine, mais ce qui lui importe le plus c’est sa famille. Tout comme la maman de Starr et elle fait preuve de beaucoup de sagesse et de pardon. Non sérieux, lisez ce roman et vous allez voir que c’est une Sainte ! Seven, le grand frère hyper protecteur et Sekani, le petit frère innocent et naïf. Autour de cette famille gravite plusieurs personnages secondaires tous autant différents et importants pour Starr. Chaque personnage respire l’authenticité et je n’ai pas eu de mal à me les imaginer tant ils font vrais. J’ai d’ailleurs hâte de voir l’adaptation ciné pour voir cette histoire prendre vie. 

Concernant la forme du roman, The hate U give se lit très bien malgré les 488 pages. Je note seulement des petits soucis de traduction comme le Jésus Noir pour Black Jesus qui rend bizarre et les premiers chapitres où le langage familier peut décontenancer. Après la traduction devient plus littéraire et tout se remet en place. Personnellement je crois que ce roman a été lu en une bouchée tellement je voulais savoir la suite. 

Il se passe plein de choses dans The hate U give, tellement de choses qu’il serait dommage de tout vous dire. C’est pour cela que si vous avez l’occasion de le lire (mettez-le dans la liste du Papa Noël tout de suite !) surtout n’hésitez pas. THUG est un roman d’importance capital, à mettre dans toutes les mains pour comprendre l’enjeu social. Et si vous restez insensible face à ce roman (attention, vous avez le droit de ne pas pleurer à chaudes larmes hein ! Mais je pense que si vous n’avez aucun sentiment d’empathie ou de révolte, c’est qu’il y a un problème…), je crois que je ne peux plus rien faire pour vous. Merci Angie Thomas, merci Nathan Editions. 

01


CHRONIQUE DE IBIDOUU


> Chronique <


CHRONIQUE DE ISA LA ROUSSE


> Chronique <

 

Publicités

16 réflexions au sujet de “The hate U give de Angie Thomas : coup de cœur pour ce roman plein d’humanité !”

    1. Sûrement parce que nous sommes du point de vue de Starr et qu’elle n’a que 16 ans. Ou parce que l’auteur et/ou éditeur souhaitaient que ce soit un roman à destination des ados… Je ne sais pas trop comment ça se choisit la classification. Pourtant je suis de ton avis, il devrait y avoir une sortie de ce roman dans une collection adulte. Un peu comme La passe-miroir qui a deux collections en poche !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s