Lecture Commune

Lecture commune – La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg

Hello, hello mes p’tits popcorn !

Me voici de retour pour un billet lecture commune. Cette fois, c’est Mélodie du blog La bibliothèque de Maho qui m’accompagne sur La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg. On se donne rendez-vous en Alabama ?

lecture-commune-fannie-flagg-critique-la-derniere-reunion-des-filles-de-la-station-service

resume-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois soeurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

mon-avis-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

J’ai découvert l’an dernier Beignets de tomates vertes grâce au SWAP que j’avais fais avec Mélodie (justement !) et cette année, nous découvrons ensemble La dernière réunion des filles de la station-service. Un roman qui nous amène à deux époques : celle de la Seconde Guerre mondiale et les années 2000. 

Nous découvrons Sookie, une femme de cinquante neuf ans et qui vient de marier toutes ses filles. Pour elle, c’est enfin le repos jusqu’à qu’elle apprenne qu’elle a été adopté. Commence pour elle tout un cheminement pour comprendre qui elle est. Sookie est un personnage qui m’a à la fois plu et à la fois ennuyée. Ennuyée car pendant la moitié du roman, elle passe son temps à se plaindre de la trahison de sa mère. Enchantée car c’est un personnage qui m’a beaucoup fait rire et qui cherche véritablement à comprendre et à faire connaissance avec elle-même. 

L’entourage de Sookie est vraiment intéressant surtout Lenore, sa mère adoptive (du coup !). Cette vieille dame de presque quatre-vingt dix ans mène les gens par le bout du nez et rabat les oreilles à qui veut l’entendre que sa famille est illustre dans l’Histoire des Etats-Unis. Une vieille dame qui aime surtout enjoliver la vérité pour se faire bien voir. J’aurais juste aimé pourquoi ces enjolivements. Est-ce pathologique ? Autre chose ?

Pour moi, les meilleurs moments sont à Pulaski avec la famille Judabraliski. La famille d’origine polonaise vivant dans le Wisconsin est attachante. Fritzi, la fille aînée de la famille est indépendante, avant-gardiste. Elle apprend à piloter et fait du cirque volant au grand dam de sa mère. Les autres filles sont plus discrètes mais sont très fières de Fritzi. La famille Judabraliski tient une station-service et est très fière de cette petite entreprise. Puis vient la guerre et les départs. 

Ce roman met en avant une partie de l’histoire de l’armée américaine totalement méconnue du grand public : les WASP. Alors non, on ne parle pas religion, mais des femmes pilotes pendant la Seconde Guerre mondiale. On apprend leurs missions mais aussi la désillusion. La désillusion que ces femmes ont été rejetées quand l’armée a préféré former des hommes plutôt que de continuer à travailler avec des femmes parce que soit-disant elles volaient leur travail. C’est aussi le changement des mentalités car les femmes ont montrés leur indépendance et souhaitent la garder. Cette partie fait vraiment réfléchir sur la place des femmes dans la société américaine.

En conclusion, La dernière réunion des filles de la station-service est un très bon roman, que dis-je excellent roman ! Je suis juste déçue par le côté enfantin de Sookie, mais heureusement qu’elle se reprend en main en cours de route. Par contre la partie sur les Judrabraliski est excellente et un coup de cœur. A découvrir !

note - 4 popcorn-vfinal-popcornandgibberish

Chronique de Mélodie

Juste une dernière chose avant que l’on se quitte : Je participe à la Nuit des Blogs et j’ai besoin de vos votes pour le Prix du Public. Alors si vous aimez Popcorn & Gibberish, n’hésitez pas à le soutenir. 

 

Publicités

15 thoughts on “Lecture commune – La dernière réunion des filles de la station service de Fannie Flagg”

  1. J’ai beaucoup aimé cette histoire comme toi, j’ai découvert un fait de la Seconde Guerre Mondiale que je ne connaissais pas vraiment, puis la plume de Fannie Flagg est tellement fraîche !
    Bonne lecture à toi 🙂

    J'aime

  2. J’avais beaucoup aimé Beignets de tomates vertes et j’ai Miss Alabama et ses petits secrets dans ma PAL mais je ne l’ai toujours pas lu.. Celui-ci me tente bien également ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s