livre

[#107] La disparue de la cabine n°10 de Ruth Ware

Hello, hello mes p’tits popcorn !

Nouveau billet littéraire ! Cette fois, je vous embarque à bord d’un yacht dans les fjords scandinaves pour résoudre un meurtre. Il s’agit de La disparue de la cabine n°10 de Ruth Ware. Je remercie Fleuve éditions pour l’envoi de ce roman.

la disparue de la cabine n°10 - fiche lecture.jpg

résumé

Être témoin d’un meurtre ? Angoissant. Que personne ne vous croie ? Terrifiant.
Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux de Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

mon avis

La disparue de la cabine n°10 me faisait de l’œil avant même sa sortie et dormait dans ma PAL plusieurs semaines avant sa sortie. Alors qu’il fait un froid de canard, j’ai bien eu envie de partir en voyage à bord d’un yatch. Oui même si un meurtrier se cachait à bord.

Ruth Ware nous met en scène Laura Blacklock ou Lo, une journaliste pour un magazine de voyage. Celle-ci s’est faite cambriolée la veille de son départ, mais même perturbée, celle-ci souhaite se rendre à ce voyage de presse. Pour elle, impossible de passer à côté de sa possible promotion. Seulement, quand elle est témoin d’un meurtre et que personne ne la prend au sérieux,  Lo se met à douter d’elle-même. N’aurait-elle pas tout inventé ?

C’est le premier roman que je lis de cette autrice et je n’ai pas été transcendée. Pourtant, je suis d’habitude bonne cliente, voir même très bonne cliente envers les thrillers. Seulement, si j’ai plutôt été réceptive à l’ambiance, j’ai vu assez rapidement les ficelles. Lo est un personnage qui m’a été difficile d’apprécier car elle a un côté sauvage et indépendant. Elle ne souhaite pas montrer ses faiblesses. Alors pour les autres personnages, je comprends, mais avec nous, c’est plus compliqué ! La construction du récit est par partie ce qui fait monter crescendo la tension. Or, le fait que nous ayons aussi le point de vue de l’entourage de Lo, cela casse le rythme et « spoile » la suite des aventures de Laura. 

En vérité, La disparue de la cabine n°10 est un roman qui se lit plutôt rapidement et n’est pas mauvais. Seulement, ce ne sera pas une lecture qui restera marquante sur la longueur.

3 popcorns

Publicités

4 réflexions au sujet de “[#107] La disparue de la cabine n°10 de Ruth Ware”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s