livre

[#115] Chère Mrs Bird de AJ Pearce

Hello, hello mes p’tits popcorn !

J’espère que vous allez bien et que vous êtes prêt à affronter cette semaine pleine de jours fériés. Je vous avoue que pour ma part, cela va être difficile d’en profiter, mais j’essaierai de lever le pied un minimum. Hier a eu lieu le Book Club Le Cercle Belfond autour de Chère Mrs Bird de AJ Pearce. L’occasion pour moi de revenir sur ce roman et de venir vous en parler.

Chère mrs bird - fiche lecture.jpg

résumé

Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert. Sa mission : répondre aux courriers des lectrices adressés à Mrs Bird, la rédactrice en chef. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse d’abandonner ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical. Alors que Londres sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

mon avis

Deuxième roman 2018 de la Collection Le Cercle a être sorti, Chère Mrs Bird avait tout pour me plaire : la Seconde Guerre mondiale, le monde du journalisme, une héroïne audacieuse. Mais surtout, la quatrième de couverture indique une mention au Cercle littéraire d’amateurs d’épluchures de patate. Et ça, ça avait mis la barre extrêmement haute.

Dans ce roman, nous partons à l’aventure avec Emmy, une jeune femme qui souhaite à tout prix devenir reporter de guerre. Lorsqu’elle découvre l’annonce d’assistante dans le London Evening Chronicle, elle n’hésite pas une seule seconde à tenter sa chance. Ce job elle le veut et elle l’aura ! Même quand elle découvre que le métier n’est pas exactement celui auquel elle pensait, Emmy fonce et se dit qu’elle rebondira quoiqu’il arrive. Et c’est ce que j’ai clairement apprécié chez elle. Certaines dans le book club ont dit qu’elle était naïve. Personnellement, je la trouve débordante d’optimisme et pleine de volonté. Cependant, en continuant ma lecture, cette audace que j’ai adoré chez Emmy dès le départ s’essouffle et je la trouve plus craintive, plus « fragile ». Et ça m’a dérangé. D’habitude on a le schéma inverse : une héroïne un peu pleureuse au début et après elle s’affirme. Et vous savez que je n’aime pas trop les héroïnes qui chouinent…

AJ Pearce nous offre tout de même une galerie de personnages qui m’ont beaucoup plu. Toutefois, il y a un traitement assez manichéen et il manque donc de la nuance. Je pense notamment à Mrs Bird qui joue le dragon jusqu’au bout. C’est dommage, j’aurais aimé en apprendre plus sur elle, la découvrir. Le personnage que j’ai trouvé le plus intéressant est Bunty car elle va traverser plusieurs choses dans le roman, que je vous laisse découvrir, et j’ai apprécié que son traitement ne soit pas juste superficiel. 

J’ai beaucoup apprécié découvrir la vie à Londres pendant le Blitz. Je me suis rendue compte que je n’avais pas forcément beaucoup lu à ce sujet et AJ Pearce a rendu le décor très réel. Elle a une écriture visuelle ce qui m’a permis d’être immédiatement immergé dans son histoire. L’autre point positif est que malgré l’horreur de la guerre, l’auteure nous montre la légèreté de ces londoniens qui ne veulent pas succomber à la morosité ambiante. 

Puis j’aurais aimé avoir plus de lettres. En fait, la mention du Cercle Littéraire m’a fait penser que j’aurais un roman épistolaire entre les mains. Ce n’est pas vrai. Nous avons un roman « normal » avec quelques lettres à l’intérieur. Ces lettres aident l’histoire car elles nous montrent le fossé entre la « vieille » et la « nouvelle » génération. Ces lettres remuent Emmy et elle se sent obligé d’aller aider ces femmes. Toutefois, je n’aurais pas dit non à un peu plus. 

Je ne vous cache pas que Chère Mrs Bird est un peu en demi-teinte pour moi. Comme tous les romans Le Cercle Belfond, il se lit vite, il reste prenant car j’ai eu envie de savoir le fin mot de l’histoire mais j’avais d’autres attentes. Si vous l’avez lu et que vous avez trouvé la fin un peu rapide, sachez que AJ Pearce a annoncé qu’elle était en train d’écrire une suite. Malgré les défauts que j’ai énoncé, je serai ravie de pouvoir savoir le fin mot de cette histoire !
3 popcorns

Publicités

3 réflexions au sujet de “[#115] Chère Mrs Bird de AJ Pearce”

  1. Ce n’est pas la lecture du Cercle que je retiendrais le plus, mais j’ai quand même passé un bon moment. En plus, l’auteure est très sympa, je l’ai trouvé très intéressante durant la rencontre à Paris. Je suis curieuse de voir ce que la suite va donner 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s