[#73] En roue libre de Lisa Owens

Hello, hello mes p’tits popcorn’s !

Pour continuer cette semaine, je vous propose un roman à la couverture pleine de pep’s ! Il s’agit de En roue libre de Lisa Owens. Je vous en parle aujourd’hui, car vous pouvez le retrouver en librairie dès que vous avez fini de lire ce billet. Eh oui, maligne Madame Popcorn, elle anticipe vos craquages. Je remercie la maison d’édition Belfond pour l’envoi de ce roman.

lisa-owens-en-roue-libre-critique-avis-popcornandgibberish-wordpress-belfond

resume-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

À presque trente ans, Claire a décidé de donner enfin du sens à sa vie. Étape 1 : démissionner de son poste dans la « communication créative ». Étape 2 : mettre ce temps libre à profit pour se sculpter un corps de déesse, courir les expos, raviver la flamme avec Luke, son amoureux de longue date. Étape 3 : PRO-FI-TER.
Six mois plus tard, le bilan est cata : Claire erre chez elle en pyjama, se vautre dans l’autodépréciation et l’alcool, fouille les réseaux sociaux à la recherche d’indices sur l’infidélité supposée de Luke, commet une gaffe irréparable avec sa mère. Même ses amis les plus solidaires commencent à laisser filtrer un début de ras-le-bol devant son comportement d’ado paresseuse. Claire le sent : la situation lui échappe.

mon-avis-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

Ce roman me faisait très envie sur le catalogue Belfond avec sa jolie couverture colorée et son résumé alléchant. La chick-litt et moi, nous sommes plutôt bonnes copines. En roue libre est le premier roman de Lisa Owens et je suis ravie de connaître une nouvelle autrice.

Comme toujours avec les romans qui me font envie depuis des lustres, aussitôt, je l’ai en main, aussitôt il est terminé sans que je comprenne comment j’en suis arrivée là. En roue libre ne déroge pas à la règle. Le style de Lisa Owens est sans fioriture et a un humour bien sympathique. J’ai beaucoup aimé la construction du roman qui est sous forme de thème. Je m’explique : Au lieu d’avoir un roman par chapitre classique, nous avons des chapitres mais à l’intérieur, il y a plusieurs thèmes comme « Rêve » ou « Lilas des Andes » (non, en vrai je ne sais plus si il existe ce thème et je ne peux même pas vérifier, le roman est déjà parti chez Maman Popcorn !). A l’intérieur de ces thèmes, nous avons le récit. Il y a donc bien un arc narratif, une histoire, même si certains thèmes sont vraiment anecdotiques. Je pense au thème du rêve qui revient souvent et qui ne fait pas forcément avancer l’histoire. Cette construction est originale, je n’en avais jamais lu dans la chick-litt.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Claire qui est un petit peu frappée du bulbe ! Non, vraiment, elle est toujours décalée par rapport aux autres. J’ai beaucoup aimé les moments avec Luke, son chéri. Ils sont très taquins et on rit beaucoup de leur complicité. Le papa de Claire, sous ses airs timides, se rapproche au fur et à mesure de sa fille et l’apothéose vient lorsqu’ils se retrouvent après qu’il quitte son travail. 

Malheureusement, j’ai un gros bémol avec cette chick-litt. Tout ce qu’il y a dans le résumé est le roman de A à Z. Alors oui, je vous vois venir avec le sourire moqueur pour me faire comprendre que c’est le but. Et je suis d’accord avec vous, MAIS contrairement à d’habitude, après le déclin d’un personnage, on le voit repartir et la vie est belle, merveilleuse. Ici, non. Ici, ça s’arrête au moment où ça remonte la pente. Oui, Madame, oui, Monsieur. Surtout qu’on nous entrevoit une éventuelle tromperie de Monsieur Luke, mais que nenni ! C’est à peine évoqué, Claire ne passe pas son temps à chercher des indices. Elle a un doute, une fois. Et à un autre moment lors d’un dîner. Mais basta. Pas de drama, les amis. Et ça m’a embêté d’avoir ce bémol car le roman est court et on aurait pu rajouter quelques pages pour avoir une vraie fin. Comment Claire a trouvé sa voie ? Est-ce que la décision finale a porté ses fruits ? Nous ne le saurons jamais. 

Malgré ce bémol, En roue libre m’a fait passer un bon moment de lecture, c’est indéniable. La construction du roman est originale et la plume de Lisa Owens, bien sympathique. L’humour est très présent qui prend forme sous les traits de Claire. D’ailleurs, je pense que l’on a une vraie héroïne de chick-litt. Je lirai le prochain roman de l’autrice avec curiosité.

note - 3 popcorn-vfinal-popcornandgibberish

 

Publicités

31 commentaires sur « [#73] En roue libre de Lisa Owens »

  1. Je suis en train de le lire et malheureusement j’ai un peu de mal avec les fameux thèmes justement … J’ai du mal à accrocher réellement l’histoire contrairement à une construction classique … Et ton bémol sur le roman me fait encore plus peur quand à mon ressenti final du coup ^^ Mais on verra bien 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Cela aurait pu me plaire, mais je pense que je risque d’être surtout déçue… donc je ne le lirai pas dans l’immédiat. La chick lit se construit toujours sur le même schéma, mais certains romans sont bien au dessus des autres… et cela ne me semble pas être le cas de celui-ci.^^

    J'aime

  3. En fait, ça commence bien et pis ça finit mal ou pas du tout… C’est un peu comme ta chronique, au début on se dit, « oh chouette, ce roman a l’air vraiment cool » et finalement à la fin, on se dit, « finalement je crois que je ne lirais pas ce roman ». 😉
    Donc je trouve que ta chronique représente vraiment très bien le roman d’après ce que tu en dis en tout cas 🙂 Au début, ça m’intriguait mais je n’aime pas les romans qui n’ont pas de vraies ou de jolies fins… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s