livre

[#79] La mère coupable de Caroline Fourment

Hello, hello mes p’tits popcorn’s !

Aujourd’hui, je vous propose une critique d’un roman intitulé La mère coupable de Caroline Fourment. Un roman qui plaira à toutes les mamans qui me lisent mais pas que ! Je remercie les éditions Mazarine pour l’envoi de ce roman.

la-mere-coupable-mazarine-caroline-fourment-roman-litterature-humour-avis-critique-popcornandgibberish-wordpress

resume-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

La Mère coupable, c’est cet individu qui peut dans le même temps râler et faire des bisous, crier « Va dans ta chambre ! » et susurrer « Viens faire un câlin à Maman », qui hurle à mort quand l’ado fait couler l’eau trop longtemps, mais qui laisse la petite lumière allumée toute la nuit pour rassurer le petit dernier…
La Mère coupable, c’est vous, cette maman pleine de paradoxes inexplicables, qui tente de mener sa vie comme elle l’entend pour tordre le cou à la mère parfaite. Ajoutez-y un soupçon de crise de la quarantaine, quelques kilos en trop, un mari aimant mais souvent absent, un ex-petit ami qui refait surface, et une chanson d’amour des années 1980 qui vient interrompre la bande-son du quotidien de cette mère de famille perdue dans sa routine.
Sans jamais donner de leçon, l’auteure qui se cache derrière ce pseudo depuis la création de son blog croque avec humour et bienveillance la vie de famille #ensirotantunverredemojitopardi !

mon-avis-bandeau-popcornandgibberish-wordpress-vfinal

La mère coupable est un roman que je mettrais dans les mains de toutes les mamans mais pas que. Tout d’abord parce que ce roman est drôle, très drôle. Caroline Fourment nous raconte des anecdotes familiales comme je suis certaine que l’on retrouve dans toutes les familles. Même si je n’ai pas d’enfants, j’ai quand même pris énormément de plaisir à découvrir la vie d’une maman. Et c’est pas facile tous les jours.

Le roman en lui-même est très court avec ses 165 pages. Il est clair que j’aurais aimé en avoir plus car ça se dévore très vite. Caroline Fourment nous narre donc la vie de la Mère Coupable qui jongle entre son mari, ses enfants, ses copines, son travail. La routine quoi. Mais aussi le retour fracassant de l’Ex. Et de Bonnie Tyler.

Ce sera la BO du roman. 

Je salue donc Caroline Fourment aka la blogueuse de La mère coupable pour ce roman. Frais, drôle, il sera le compagnon parfait pour s’aérer la tête. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et vous la recommande chaudement !

note - 4 popcorn-vfinal-popcornandgibberish

Publicités

11 thoughts on “[#79] La mère coupable de Caroline Fourment”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s