livre

[#90] Les filles du Nightingale de Donna Douglas

Hello, hello mes p’tits loups !

Je suis ravie de vous retrouver pour un billet littéraire tout chaud. Pour ce 90ème billet (déjà !), nous partons dans le Londres des années 30 suivre Les filles du Nightingale, roman écrit par Donna Douglas. 

les filles du nightingale - fiche lecture.jpg

 

 

résumé

Londres, 1936 Trois jeunes femmes complètement différentes deviennent apprenties infirmières dans un grand hôpital. Dora a décidé de quitter sa misérable maison bondée de la classe ouvrière pour une meilleure vie, mais également pour échapper à son détestable beau-père. Possède-t-elle ce qu’il faut pour suivre les autres filles mieux éduquées ? Helen est la plus calme des trois, une jeune femme qui évite toute sorte d’amusement. Dans l’ombre de sa toute puissante mère, administratrice de l’hôpital et de la vie de sa fille, arrivera-t-elle à trouver sa propre voie ? Millie, Lady Camilla, est une aristocrate rebelle, dont l’attitude insouciante lui vaudra de se heurter encore et encore à l’infirmière en chef, la terrifiante Sister Hyde. Retournera-t-elle à la vie luxueuse pour laquelle elle est née ou gardera-t-elle courage pour continuer sa carrière ?

mon avis

 

Avant de commencer, faut que je vous dise que c’est la faute à Miss Sorbet Kiwi si j’en suis arrivée à lire ce roman. Fin Juin,  elle était en train de le lire ainsi que sa suite qui sortira chez Charleston, le mois prochain. Et une fois en librairie, la couverture m’a accroché l’œil. Arrivée dans mon chez-moi, j’ai commencé à lire une page l’air de rien, puis deux, puis trois, puis un chapitre. Puis le roman entier. Mais pourquoi est-il aussi addictif ? Réponse.

Les filles du Nightingale nous amène en plein cœur de Londres au milieu des années 30 dans l’hôpital le plus prestigieux : Le Nightingale. Nous avons trois personnages principaux qui sont Dora, Helen et Millie, mais nous suivons également de temps à autre d’autres points de vue. On alterne un chapitre, un point de vue et si vous aimez le roman choral comme moi, vous y trouverez votre compte. 

Nos trois personnages principaux sont radicalement différentes mais Donna Douglas nous donne d’autres facettes de leur vie et chacune a des problématiques liées à leur milieu social et familial. Donna Douglas n’hésite pas à les malmener et j’ai ressenti une profonde empathie pour les trois futures amies. J’ai d’ailleurs hâte de lire la suite pour approfondir leur amitié car dans ce premier tome, nous en sommes qu’aux prémices.

Si vous aimez les séries type Call the midwife (le bandeau sur le roman cite cette série d’ailleurs !) ou Downton Abbey, vous aimerez ce roman. Nous sommes dans un roman qui montre la réalité de chaque couche sociale qui vit dans le Londres des années 30. Nous subissons l’hypocrisie, la méchanceté de certaines, mais aussi l’amour, la joie des autres. Oui, certains arcs narratifs se voient comme le nez au milieu de la figure mais on se laisse emporter et on savoure chaque page. 

En bref, ce roman m’a emporté d’une force que je ne m’attendais pas et il me tarde de lire la suite de cette saga. Les filles du Nightingale se révèle être le portrait d’une époque qui plaira à tous les amateurs de romans historiques. Coup de cœur.

5 popcorns

 

Publicités

23 réflexions au sujet de “[#90] Les filles du Nightingale de Donna Douglas”

  1. Il me tente bien – il était déjà dans ma wishlist, et là il monte, il monte ! Mais bon, j’ai déjà beaucoup de livre à lire 😵 dont des bouquins qui ont autant de pages, voire plus… Je compte bien le lire un jour quand même.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s